Un drame. Une fille mineure de 15 ans a été séquestrée et violée pendant plusieurs jours à Ksar El Kebir avant de tomber enceinte, a-t-on appris ce lundi.

Selon le site arabophone Alyaoum24, la jeune fille, déscolarisée et dont les parents sont séparés, entretenait depuis environ un an une relation illégale avec son agresseur avant qu’il ne l’enlève, la séquestre dans une maison et la viole pendant plus d’un mois.

Le suspect obligeait la victime à prendre des psychotropes avant d’abuser sexuellement d’elle, ce qui l’a rendu dépendante de la drogue. Et, lorsqu’elle était tombée enceinte, il a tatoué son nom sur l’une de ses mains pour qu’elle se souvienne de l’horreur qu’elle a vécue avec lui. La jeune fille est enfin retournée chez sa mère le 31 octobre dernier, précise la même source.

Dans une première réaction contre ce scandale, le coordinateur régional de l’association « Ne touche pas à mon enfant « , Taib Bouchiba, a indiqué à alyaoum24 que la victime était dans un état psychique critique.

Il a, en outre, expliqué que la victime entretenait une relation avec le suspect qui l’avait déjà déflorée, ce qui l’a rendue atteinte du syndrome de Stockholm, un phénomène psychologique observé chez des otages ayant vécu durant une période prolongée avec leurs geôliers et qui ont développé une sorte d’empathie, de contagion émotionnelle vis-à-vis de ceux-ci, selon des mécanismes complexes d’identification et de survie.

Bouchiba a ajouté que l’association tentera d’apporter un soutien à la victime et de l’aider à surmonter sa crise psychologique, ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.