Enfin libre. L’international marocain Abderrazak Hamdallah, l’attaquant du club saoudien d’Al Nasr, a pu enfin quitter, samedi, Riyad à destination des Etats-Unis pour de courte vacances après en avoir été empêché, jeudi dernier, à la suite d’une altercation à l’aéroport avec une policière saoudienne.

Selon la presse saoudienne, l’attaquant marocain avait refusé que son épouse enceinte passe dans le portique de contrôle à l’aéroport de Riyad afin d’éviter les rayons X, refus à l’origine de son altercation avec les policiers.

+ Une policière Saoudienne aurait agressé verbalement sa femme +

Le footballeur aurait accusé la policière saoudienne d’avoir agressé verbalement sa femme, rejetant, lors de son audition par le parquet général, les accusations portées à son encontre par la fonctionnaire de police.

Vendredi, l’ancien joueur de l’Olympique de Safi, accompagné du président d’Al Nasr et de son avocat, se sont rendus au bureau du procureur pour y être entendu.

Les deux parties, Hamdallah et la policière, ont quitté le bureau du procureur après avoir donné leurs versions des faits. Cependant, le procureur général a demandé de visionner les caméras de vidéosurveillance de la zone aéroportuaire où s’est produite l’altercation et d’interroger les fonctionnaires présents au moment des faits.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.