Une histoire d’interdiction qui remonte à l’époque du Maréchal Lyautey. Le député Chakran Imam a appelé à ouvrir les portes des mosquées du Maroc aux non-musulmans qui souhaitent les visiter et à ne pas leur en interdire l’accès, comme c’est le cas actuellement dans les zones touristiques.

S’adressant au ministre des Affaires islamiques, M.Taoufiq, lors des débats autour du budget sectoriel de ce département, le parlementaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) a souligné qu’il y a « certainement des considérations religieuses, mais un effort doit être fait à ce niveau pour lever l’interdiction faite aux non-musulmans de visiter les mosquées ».

Le député, dont les propos ont été relayés par le site arabophone Hespress, a ajouté que cette question « devrait être traitée avec raison et sans émotion », relevant, par ailleurs, que l’interdiction est souvent indiquée sur un écriteau affiché à l’entrée des mosquées et en Arabe, une langue que ne comprennent pas les étrangers.

La question d’accès des non-musulmans aux mosquées, note-t-on, ne fait pas l’unanimité parmi les érudits de la religion musulmane.

Pour rappel, à l’époque du protectorat français, le Maréchal Lyautey était résident général de 1912 à 1925 et a veillé à ce que les institutions anciennes soient respectées, « l’accès des mosquées et sanctuaires est interdit aux Européens », selon l’historien Pierre Vermeren.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.