Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

Le Matin :

• Le président du gouvernement espagnol en fonction, Pedro Sanchez, s’est félicité du niveau de la coopération avec le Maroc qui a permis de réduire de manière notable les arrivées de migrants clandestins sur les côtes espagnoles. « Nous avons réussi à réduire de plus de 50% le nombre de migrants clandestins arrivés sur nos côtes grâce à la coopération avec nos partenaires, et plus particulièrement avec le Maroc », a souligné Pedro Sanchez lors d’un débat télévisé qui a réuni les leaders des principaux partis politiques espagnols représentés au Parlement. Dressant un bilan positif de la gestion de la question migratoire, le haut responsable espagnol a fait observer que son pays préconise une « approche humanitaire, de dialogue et de coopération avec les pays d’origine et de transit comme le Maroc » pour la gestion des flux migratoires.

• Le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, Mohcine Jazouli, a plaidé à l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) de Benguérir, à la fédération des efforts pour relever le défi de la mise en place d’une agriculture africaine capable de surmonter les contraintes liées aux changements climatiques. « C’est pour cela que nous sommes là, tous ensemble, pour s’unir et réussir ce grand défi, celui de mettre en place une agriculture africaine en mesure de surmonter les contraintes liées aux changements climatiques », a affirmé Jazouli qui intervenait à l’ouverture des travaux de la 2ème Conférence ministérielle annuelle de l’Initiative africaine d’adaptation aux changements climatiques (Initiative AAA).

L’Opinion :

• « Pour cette loi de Finances 2020, les attentes ont été particulièrement élevées, surtout après la tenue des assises de la fiscalité en mai 2019. Les ateliers de travail et les réunions de concertation précédant les assises ont permis de repenser la fiscalité pour un nouveau modèle de développement, et ce, en s’accordant sur des engagements concrets et réalistes », a souligné Mohamed Bachiri, président par intérim de la CGEM. « Pour nous, la fiscalité est la réponse à de nombreux freins à l’investissement ! Si nous arrivons à alléger nos trésoreries et à baisser la pression fiscale, nous serons plus à même de placer l’excédent généré dans de nouveaux projets, engendrer des revenus supplémentaires, créer de l’emploi et contribuer à la croissance économique de notre pays », a-t-il dit lors d’une rencontre à Casablanca. • L’écrivaine marocaine Leïla Bahsaïn, est en lice, avec son roman « Le Ciel sous nos pas », pour le Prix de la littérature arabe qui sera annoncé mercredi à l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris. Créé en 2013, le Prix de la littérature arabe est la seule récompense française distinguant la création littéraire arabe. Lauréate du prix de la Nouvelle de Tanger 2011 et du Prix Méditerranée du premier roman pour «Le Ciel sous nos pas», Leïla Bahsaïn concourt à ce Prix aux côtés de six autres auteurs du monde arabe. La sélection de la 7ème édition du Prix de la littérature arabe met à l’honneur la diversité de la littérature arabe, à travers les romans d’écrivains marocains, algériens, égyptiens, libanais et syriens.

Al Bayane :

• La prochaine édition du Sommet des affaires Etats Unis-Afrique se tiendra en juin 2020 à Marrakech, a annoncé à Washington le Corporate Council on Africa (CCA). Après un processus de sélection stratégique, le conseil d’administration du CCA a choisi le Royaume comme hôte du Sommet 2020, indiquent les organisateurs de cet événement dans un communiqué soulignant qu’après avoir rejoint l’Union africaine et signé l’Accord de libre-échange continental, « le Maroc consacre son engagement à promouvoir le développement économique en Afrique, en servant de destination idéale pour le Sommet 2020 qui sera organisé pour la première fois en Afrique du Nord ». L’ambassadeur du Royaume à Washington, Lalla Joumala Alaoui, a exhorté les entreprises des Etats-Unis et d’Afrique à tirer profit des opportunités uniques qui seront présentées lors du Sommet de 2020. « En tant que porte d’entrée de l’Afrique, le Maroc s’est engagé à favoriser l’investissement sur le continent et est heureux de s’associer au CCA pour accueillir le Sommet des affaires Etats Unis-Afrique 2020 à Marrakech », a-t-elle affirmé. • L’ambassade du Maroc en Afrique du Sud vient de lancer son site-web officiel (www.moroccoembassy.co.za), un espace convivial qui offre une fenêtre sur un Maroc ouvert qui marche à grand pas vers davantage de développement et de progrès. Le site propose des contenus interactifs sur un large éventail de sujets notamment l’histoire du Royaume, les opportunités d’investissements et les atouts du touristiques qui font la fierté du pays. Confectionné entièrement en langue anglaise, le site propose une rubrique dédiée à l’historique des relations entre le Maroc et l’Afrique du Sud ainsi que les relations du Royaume avec les autres pays d’Afrique australe couverts par l’ambassade.

Libération :

• La RAM a lancé un nouveau programme Tout Cargo pour la saison de l’hiver qui s’étend du 27 octobre 2019 au 28 mars 2020, a annoncé la compagnie aérienne. « Grâce à son avion B767-300 dédié exclusivement au fret, opérationnel depuis juin 2018, la compagnie nationale renforce ainsi son réseau par l’introduction de nouvelles destinations desservies en appareil Tout Cargo telles Paris CDG et Niamey à raison d’une fréquence par semaine pour chaque destination », a indiqué la RAM dans un communiqué. Royal Air Maroc dessert trois destinations en Europe. Outre Paris, elle relie Bruxelles à raison de trois fréquences par semaine et Francfort deux fois par semaine. Le nouveau programme tout Cargo prévoit également le doublement de fréquences sur Bamako et sur Abidjan (deux fréquences par semaine pour chaque liaison).

• Le marché britannique du tourisme est « stratégique » pour le Maroc alors que la période post-Brexit « ne devrait pas perturber les flux touristiques » vers le Royaume, a indiqué à Londres, le délégué de l’Office national marocain de tourisme (ONMT) pour le Royaume Uni et l’Irlande, Jamal Kilito. Dans une déclaration à l’ouverture de la 40-ème édition du World Traver Market (WTM), Kilito a souligné que « le marché britannique est extrêmement important pour le Maroc », alors que les émissions de touristes au départ du Royaume Uni représentent 70 millions de personnes chaque année. C’est un « marché stratégique » pour le Maroc, étant « le 4-ème marché émetteur » de touristes pour le Royaume, mais surtout « le 2-ème marché en termes de nuitées », a noté le responsable.

Al Massae :

• Les premiers Centres régionaux d’investissement (CRI), nouvelle génération, verront le jour la semaine prochaine, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit. Les anciens CRI ont dévié de leur mission par le passé « pour devenir simplement des points d’enregistrement des décisions », a-t-il souligné, relevant que les CRI, nouvelle génération, seront mises en place pour aider l’entreprise, la création de l’emploi et le bien-être des Marocains. Laftit a en outre indiqué que l’organisation des futurs CRI comprend une commission unique d’investissement qui traite les dossiers dans un délai précis d’un mois et qui vient remplacer les vingtaines de commissions recensées qui se réunissaient localement pour réaliser un acte d’investissement. Par ailleurs, tous les terrains publics qui se trouvent dans le périmètre des grandes villes souvent plébiscités pour des projets immobiliers seront réservés exclusivement à des investissements productifs notamment pour l’établissement des zones industrielles, a ajouté Laftit lors d’une rencontre organisée par la CGEM, à Casablanca.

Al Ahdat Al Maghribia :

• Les petits et moyens agriculteurs sont placés au premier rang des priorités des divers programmes du Plan Maroc Vert, a affirmé le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch. L’attention toute particulière accordée à cette catégorie d’agriculteurs s’illustre à travers les grands investissements qui leur sont alloués avec plus de 43 milliards de dirhams au total, a précisé le ministre lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants. Répondant à une question sur « la contribution du plan Maroc vert à l’augmentation des revenus des petits et moyens agriculteurs, Akhannouch a expliqué que les projets du pilier II du Plan Maroc Vert ont bénéficié à plus de 733.000 agriculteurs en ouvrant la voie à la mise en œuvre de 985 projets pour un budget de 14,5 milliards de dirhams.

Bayane Al Yaoum :

• Le projet de Loi de Finances 2020 contient sept mesures qui visent à consolider la confiance entre les contribuables et l’administration et à relancer l’investissement, a indiqué le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun. Ces mesures (quatre d’ordre financier et trois d’ordre qualitatif), déclinées à partir des recommandations des Assises de la Fiscalité, permettront de renforcer la relation de confiance entre l’administration et le contribuable et partir sur de nouvelles bases dans la cadre d’une conformité fiscale, a souligné Benchaâboun lors d’une rencontre organisée par la CGEM autour du projet de budget 2020. Dans le détail, a-t-il précisé, il s’agit de la régularisation volontaire de la situation fiscale pour les entreprises, l’élargissement du champ d’application des demandes de consultation fiscale préalable ainsi que l’obligation d’organiser un débat oral contradictoire après les opérations de contrôle fiscal d’une entreprise avant de notifier le redressement.

Al Alam :

• Les acteurs et entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire réunis depuis le 29 octobre à Dakar, dans le cadre du 2è Salon tournant de l’économie sociale et solidaire (ESS) se sont engagés à promouvoir la commercialisation pérenne des biens et services issus de l’entrepreneuriat social au niveau national, régional et international. Dans la déclaration finale clôturant ce forum initié par le Maroc, le Sénégal et la Côte d’Ivoire, ils ont convenu de contribuer à la réduction des inégalités socio-économiques territoriales, grâce à l’entrepreneuriat social et la génération de revenus décents, à renforcer le dialogue entre les acteurs de l’ESS et les pouvoirs publics de chaque pays ainsi qu’à promouvoir la coopération décentralisée et les partenariats d’affaires entre les opérateurs privés. Ils ont en outre décidé d’inciter la diplomatie économique dans une démarche participative avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire et d’élaborer une politique de facilitation des échanges et de libre circulation des biens et services.

Rissalat Al Oumma :

• L’appui aux médias nationaux et la promotion des entreprises de presse dans l’optique d’un soutien accru et réglementé aux supports en papier et électronique, figurent parmi les grandes priorités du projet de budget du secteur de la communication, a affirmé Hassan Abyaba, ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement. Présentant le projet de budget sectoriel 2020 devant la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, le ministre a insisté sur la réglementation des subventions accordées à la presse sur la base des critères de la qualité de la production et de l’égalité des chances. Parmi les objectifs phares du projet, Abyaba a cité la consolidation de la place de la presse régionale afin qu’elle soit en mesure d’accompagner le processus de régionalisation avancée, mais aussi l’élargissement de la diffusion radiophonique et télévisuelle ainsi que la promotion de la communication audio-visuelle pour jouer son rôle dans un climat empreint de liberté et de pluralisme.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le responsable de la mission du FMI au Maroc Nicolas Blancher a loué les réformes initiées pour la stimulation du climat des affaires au Maroc, lors d’une rencontre avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, à Rabat. Selon un communiqué de la Chambre des représentants, Blancher s’est félicité de la réforme fiscale dont les contours ont été tracés lors des assises nationales de la fiscalité ainsi que des efforts déployés dans le sens de la régionalisation avancée, mais aussi les multiples chantiers mis en œuvre permettant notamment de consolider la résilience de l’économie marocaine.

Al Massae :

• Le ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader, a indiqué que 6 poursuites disciplinaires ont été engagées à l’encontre des experts, soulignant que 20 poursuites ont été menées contre des Adouls, dont 9 disciplinaires et 3 pénales. Concernant les avocats, il y a lieu de noter 2 poursuites, a ajouté Benbadelkader, qui s’exprimait à la Chambre des Représentants. Par ailleurs, 18 sanctions disciplinaires ont été infligées à des fonctionnaires, selon le ministre.

Bayane Al Yaoum :

• Le dépôt des candidatures au baccalauréat libre au titre de la session 2020, programmé du 4 novembre au 4 décembre, se déroule exclusivement via le portail électronique du ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Selon un communiqué du ministère, l’inscription est ouverte pour les personnes non titulaires du baccalauréat, ayant parachevé leurs études au cycle secondaire-collégial, au moins deux ans avant le début de l’année de leur candidature, alors que les candidats titulaires du baccalauréat doivent postuler pour une filière ou une option différentes. « Ne seront pas recevables les demandes des candidats qui s’étaient absentés, sans motif valable, lors des examens des sessions précédentes sachant que, dans ce cas, les candidatures ne seront acceptées qu’après deux ans après la dernière session à laquelle s’est absenté le candidat », précise la même source. Al Ahdat Al Maghribia :

• Un Conseil de gouvernement se réunira jeudi prochain sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani. Le Conseil examinera le projet de loi relatif à l’Ordre national des pharmaciens, indique un communiqué du département du Chef du gouvernement. Le Conseil examinera également trois projets de décret, dont le premier est relatif à l’application du Code des devoirs professionnels de l’Ordre des experts comptables, ajoute la même source, faisant savoir que le deuxième projet de décret modifie et complète le décret fixant la liste des laboratoires habilités à effectuer les analyses au titre de la répression des fraudes. Le troisième projet de décret porte, quant à lui, sur les changements relatifs au cahier des charges particulier pour la réalisation des missions du service universel par la société « CIMECOM ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.