مقر المحكمة العمالية في جدة.

Rendre à César ce qui est à César. C’est ce que la Cour ouvrière de justice de Djeddah a fait, en soutenant une hôtesse de l’air Marocaine dans sa plainte contre une compagnie aérienne qui l’avait privé de ses droits au départ.

Selon le site électronique Okaz.com, dans son verdict, le tribunal a exigé de la compagnie aérienne de payer 700.000 rials saoudiens, soit 1,750.000 Dirhams à la jeune marocaine comme indemnité, congés payé et salaire compris.

Par ailleurs, le tribunal a exhorté la compagnie de délivrer à la plaignante une attestation de travail en bonne et due forme pour les 4 années passées au sein de cette boîte, dont l’identité n’a pas été dévoilée.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.