Nous remarquons tous que nous roulons et marchons sur un gruyère ou un « béghrire »** en bêton. Pas besoin d’évoquer la poussière et la boue lors des pluies. Les voitures et les chaussures s’usent rapidement, sans oublier le nombre d’entorses de chevilles des citoyens.

Je me pose toujours deux questions face à l’état catastrophique de nos routes et de nos trottoirs ornés de nids-de-poule.

Premièrement, pourquoi les marocains acceptent-ils ces nids-de-poule et font de la randonnée pour se rendre au travail comme s’ils étaient des montagnards?

Deuxièmement, comment les responsables des routes et de la ville considèrent-ils comme normal ces nids-de-poule ? Est-ce qu’il s’agit d’une histoire de budget ou bien n’ont-ils doncaucun respect pour le citoyen?

Finalement, en analysant ce phénomène d’acceptation des nids-de-poule*, j’ai éliminé toutes les raisons citées plus haut, et je suis arrivé à l’hypothèse suivante : « Et si le cerveau des marocains, y compris des responsables, est structuré depuis l’enfance comme un béghrire** avec des nids-de-poule ? »

Pourquoi alors le cerveau marocain est-il plein de nids-de-poule ?

1- Absence, chez l’enfant marocain, de quatre éléments fondamentaux

Ces quatre éléments sont : l’esprit critique, l’autonomie, le sens d’appartenance sociale et le sens de la responsabilité.

Hélas, ni l’éducation des parents, ni l’école, ni l’éducation religieuse, ne permettent à l’enfant de s’exprimer, de critiquer et de donner sa propre opinion. Il est constamment réprimé, frustré et bafoué dans sa liberté de conscience et de pensée. Ainsi, il ne peut être ni autonome ni responsable. Sa structuration cérébrale se fait alors de manière défectueuse et son cerveau n’est qu’un béghrire**.

2- L’éducation est un cocktail de contradictions

a- Pour l’école, l’enfant n’est qu’un canard

L’enseignement marocain est un système de gavage et les élèves sont comme des canards gavésde maïs pour produire lefoie gras. L’élève est gavé avec des quantités énormes de connaissances pour obtenir un cerveau gras et poreux, comme un béghrire**. Le cerveau de l’élève ne fait donc aucun effort si ce n’est de se laisser s’engraisser avec les connaissances.

b- L’éducation religieuse

Le hallal*** et le haram****, le paradis et l’enfer, Satan et les anges, la sorcellerie et les djinns. Enfin, des connaissances toutes paradoxales, sans aucune preuves rationnelles, sont injectées dans le cerveau de l’enfant, ne faisant qu’élargir les cavités du béghrire** cérébral.

c- La responsabilité des parents

L’enfant est éduqué avec beaucoup de contradictions, comme par exemple mentir est interdit à l’enfant mais autorisé auxparents. Ou encore, lorsque le père ou la mère reproche à ses enfants « J’ai sacrifié ma vie pour vous », l’enfant ne comprend pas pourquoi le mettre au monde pour se sacrifier pour lui, il suffisait juste ne pas avoir d’enfant ! Bref, tous ces paradoxes empêchent la structuration cohérente du cerveau de l’enfant et creusent en lui des nids-de-poule.

d- L’absence de l’expression de l’amour et de l’affection

Le cerveau de l’enfant a besoin de l’amour et de l’affection des parents pour qu’il puisse se structurer de façon harmonieuse. Malheureusement, ce facteur est absent chez les marocains et est remplacé par la violence verbale et physique.

3- L’enfant n’est pas respecté

Dans notre culture, l’enfant n’a pas de place, il n’est pas respecté et il n’a pas de mot à dire. Ce sentiment d’irrespect à sa personne le traumatise et forme des cavités béghririennes**dans son cerveau. Ainsi, en grandissant et en ignorant le concept du respect, comment voulez-vous qu’il éprouve du respect pour les citoyens ?

*****Docteur Jaouad MABROUKI, Psychiatre, Expert en psychanalyse de la société marocaine et arabe

*est une cavité dans la chaussée aux bords découpés qui se crée lorsque le revêtement routier s’effrite et que les matériaux constitutifs du revêtement (enrobés bitumineux) se dispersent.
**crêpe marocaine avec des dizaines de cavités « mille trous »
***ce qui est autorisé
****ce qui est interdit

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.