Des propos choquants. L’ancien président du Mouvement unicité et réforme (MUR – matrice idéologique du PJD), Ahmed Raissouni, est sorti du bois pour s’attaquer ouvertement aux militantes et défenseurs des libertés individuelles et de l’avortement au Maroc.

Dans un article signé et publié, ce dimanche 20 octobre, par le site arabophone al3omk.com, Cheikh Raissouni a estimé que « les libertés en général, et les libertés individuelles en particulier, ont des adversaires et des ennemis qui sont de deux catégories différentes », dont ceux qui « les déforment, les banalisent et en font un mauvais usage ».

Et d’ajouter que ces derniers ont « limité ce qui est appelé les libertés individuelles à certaines pratiques perverses et actes immoraux, telles que la fornication, l’homosexualité et l’adultère ».

« En ce sens que leurs libertés individuelles, et leurs campagnes hystériques en leur faveur, se limitent aux interdits du sexe », a-t-il souligné relevant que « certains d’entre eux y ajoutent l’ivresse publique et le non respect du jeûne pendant le Ramadan ».

Pour lui, « leur plus grande préoccupation et leur première obsession restent les interdits du sexe, bien que le sexe et les libertés sexuelles soient plus larges, plus agréables, et bien au dessus de cette limitation ».

« Mais malheureusement, c’est ce qu’ils leur ont enseigné et c’est ce qu’ils leur ont appris à dire et à crier », a souligné Raissouni avant de qualifier de « perverties » les militantes de la campagne « Hors la loi ».

« Récemment, nous avons vu certaines femmes perverties brandir des banderoles déclarant qu’elles ont des relations sexuelles interdites et qu’elles recourent à l’avortement. C’est ce qu’ils leur ont appris…bien qu’apparemment et malheureusement pour elles, elles n’ont pas trouvé le chemin du sexe aussi bien celui qui est permis que celui qui est interdit », a-t-il affirmé.

Selon Cheikh conservateur et membre de la confrérie ultra-conservatrice des Frères Musulmans, les militantes ont été « aveuglées sur les voies du sexe sacré, elles sont devenues folles et leurs cris se sont élevés uniquement pour le sexe sale », a rapporte ce site proche du PJD.

Scandalisé, un militant des Droits humains à Rabat a dénoncé, sur sa page Whatsap, la déclaration de Raissouni en la décrivant de « minable » et de « dangereuse ».

A bon entendeur, salut!

Extrait de l’interview du Cheikh Raissouni :

أعداء الحريات الفردية

الحريات بصفة عامة، والحريات الفردية بصفة خاصة، لها خصوم وأعداء. وهم على صنفين مختلفين:

الصنف الأول: هم الذين يشوهونها ويُــتَـفهونها ويسيئون استخدامها

ومن ذلك أنهم حصروا مسمى الحريات الفردية في بعض الممارسات الشاذة والأفعال الساقطة؛ كالزنا والشذوذ الجنسي والخيانة الزوجية. بمعنى أن حرياتهم الفردية، وحملاتهم المسعورة لأجلها، تنحصر في محرمات الفرج والدبر.. وبعضهم حين يتوسعون يضيفون إليها السكر العلني، والإفطار الاستعراضي في نهار رمضان. ومع لك فإن همهم الأكبر وهاجسهم الأول يبقى هو محرمات الفرج والدبر، مع أن الجنس والحريات الجنسية أوسع وأمتع، وأرقى وأسمى، من هذا التحجير والتحقير

ولكن للأسف هكذا لقنوهم، وهكذا علموهم أن يقولوا ويهتفوا

ولقد رأينا مؤخرا بعض النسوة الخاسرات يرفعن لافتات تُصرح بأنهن يمارسن الجنس الحرام ويرتكبن الإجهاض الحرام. هكذا لقنوهن.. مع أن الظاهر من سوء حالهن أنهن لن يجدن إلى الجنس سبيلا، لا حلاله ولا حرامه

لقد عميت بصائر هؤلاء عن طرق الجنس المقدس ، وجُن جنونهم وعلا صراخهم فقط لأجل الجنس المدنس…

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. […] Une question de principe, semble-t-il. La journaliste Hajar Raissouni, qui a bénéficié récemment d’une grâce royale alors qu’elle a été condamnée à un an de prison ferme pour « relation sexuelle hors mariage » et « avortement illégal », a exprimé son désaccord avec le point de vue exprimé par son oncle Cheikh Ahmed Raissouni au sujet des libertés individuelles a…. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.