Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi:

Le Matin :

• Le Sahara est marocain et cette question doit prendre fin, alors que l’Algérie et le Maroc doivent ouvrir leurs frontières et normaliser leurs relations, a déclaré l’ancien Secrétaire général du Front de Libération Nationale (FLN), Amar Saâdani. « En vérité, je considère que le Sahara est marocain et rien d’autre », a affirmé Saâdani dans un entretien accordé au journal électronique « Tout Sur l’Algérie » (TSA), publié jeudi. « Aussi, je pense que l’Algérie a versé pendant cinquante ans des sommes faramineuses à ce qui est appelé le -Polisario- et cette organisation n’a rien fait et n’est pas parvenue à sortir de l’impasse », a-t-il dit. Il a estimé de même que « l’argent versé au +Polisario+, avec lequel ses membres se baladent depuis cinquante ans dans les hôtels de luxe, doit revenir à Souk Ahras, El Bayadh, Tamanrassset et autres villes algériennes ».

• Le Maroc joue un « rôle important » dans le domaine de la migration et de la mobilité et constitue « un partenaire privilégié pour et avec l’Afrique », a affirmé un responsable à la délégation de l’Union européenne au Maroc. « Le Maroc a une position privilégiée parce qu’il connait la migration depuis son début jusqu’à sa transformation actuelle. Il est un partenaire privilégié pour et avec l’Afrique », a souligné le chef de la coopération à la délégation de l’UE au Maroc, en marge d’un atelier sur « migration, mobilité et développement ». « La politique de régularisation et d’intégration des migrants en est un exemple, parce que les nombres sont importants », a-t-il relevé, ajoutant que le Royaume joue un rôle « phare » pour l’Afrique, lequel « l’Union européenne appuie avec des ressources et des expertises ».

L’Opinion : • Le procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du Ministère public, Mohamed Abdennabaoui, a souligné l’impératif de s’atteler à l’examen des mesures nécessaires pour rendre effectives les dispositions juridiques relatives au droit d’accès à l’information, conformément aux règles fixées par le législateur. L’application de la loi relative au droit d’accès à l’information doit, toutefois, prendre en considération les règles de protection de la vie privée, ce qui requiert de mettre en place des critères précis pour résoudre cette équation difficile, a noté Abdennabaoui, qui s’exprimait lors d’un colloque sur «le droit d’accès à l’information et la protection des données personnelles entre la loi 31-13 et la loi 09-08». • L’Ambassadeur Directeur général de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), Mohamed Methqal, a mis en avant à Lisbonne, l’expérience marocaine en matière d’écosystème dans le développement de la coopération sud-sud et triangulaire, à travers les multiples réalisations accomplies notamment en Afrique. Intervenant lors d’un panel, dans le cadre d’une rencontre internationale sur la coopération triangulaire, il a précisé que sur les 20 dernières années, 23.000 étudiants africains originaires de 47 pays ont été diplômés, à travers le canal de la coopération des universités publiques marocaines, et plus de 1.000 accords ont été signés dans différents domaines, grâce à l’engagement personnel de SM le Roi Mohammed VI, pour le développement durable du continent africain. L’écosystème mis en place par le Maroc regroupe à la fois les acteurs du secteur public, du secteur privé, ainsi que la société civile, a-t-il expliqué.

Al Bayane :

• L’Algérie et son protégé dans les camps de Tindouf doivent se rendre à l’évidence que l’option référendaire est caduque étant incompatible avec la réalité historique et sociologique de la région, a affirmé à Mexico l’universitaire et écrivain marocain Bachir Edkhil. Intervenant lors d’une conférence à l’Université Anáhuac de Mexico, sur le thème « Sahara: recensements espagnols et objectifs coloniaux », l’écrivain marocain a souligné que l’Algérie et le polisario spéculent sur le nombre de la population des camps de Tindouf sachant qu’il n’y a jamais eu un recensement crédible dans la région. Cet état de fait prouve, selon lui, l’incapacité à définir le corps électoral et donc l’impossibilité de procéder à un référendum. Lors de cette rencontre, Edkhil est revenu sur différents aspects historiques et sociologiques de la question du Sahara, et mis l’accent sur les liens indéfectibles entre les populations de cette région et la monarchie.

• Les principaux enjeux de la réforme du système éducatif consistent à garantir l’équité et l’égalité des chances en matière d’accès à l’éducation, tout en luttant contre les disparités spatiales et sociales et contre l’inégalité sous toutes ses formes, a affirmé le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi. Intervenant lors d’une rencontre de communication, il a indiqué que parmi les principales réformes prévues dans ce projet de loi figure l’instauration d’une ‘’nouvelle école ouverte à tous’’, qui passera par l’intégration, de façon graduelle, de l’enseignement préscolaire au sein de l’enseignement primaire, pour les enfants âgés de 4 à 6 ans. Une fois sa généralisation achevée, il sera procédé, précise le ministre, à l’intégration de la catégorie d’enfants à partir de 3 ans, faisant part également de la généralisation de l’enseignement obligatoire pour l’ensemble des enfants jusqu’à l’âge de 16 ans au lieu de 15 ans, par le passé.

Libération :

• La 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, a adopté sans vote, une résolution réitérant son soutien au processus politique mené sous les auspices des Nations-Unies pour le règlement de la question du Sahara marocain, et appelé l’ensemble des parties à coopérer pleinement avec le Secrétaire général pour trouver une issue politique à ce différend régional. La résolution appuie ainsi le processus basé sur les résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007, en vue de parvenir à une solution « politique juste, durable et mutuellement acceptable » à la question du Sahara marocain. Le texte loue les efforts déployés dans ce sens, et invite toutes les parties à coopérer pleinement avec le Secrétaire général de l’ONU, et les unes avec les autres, afin d’avancer vers une « solution politique qui soit mutuellement acceptable ».

• L’Agence nationale pour la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine (ANRUR) constitue un mécanisme d’amélioration du paysage urbain et architectural, a indiqué à Laâyoune sa Directrice, Zahra Sahi. L’Agence vise à « contribuer à l’amélioration des conditions de vie des citoyens en trouvant des solutions opérationnelles au phénomène des bâtiments menaçant ruine et aux opérations de rénovation urbaine selon une approche proactive et tournée vers l’avenir », a souligné Mme Sahi lors de la consultation régionale de l’étude relative à la stratégie d’intervention de l’ANRUR à l’horizon 2030 dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. A cet égard, elle a fait remarquer que l’activation du plan d’action de l’Agence et l’élaboration d’une vision globale de ses rôles nécessitent une étude stratégique qui fait l’objet de cette réunion tenue sous le thème: « Rénovation urbaine et réhabilitation des bâtiments menaçant ruine : Vers une stratégie concertée ». EXP.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• La grâce accordée par SM le Roi Mohammed VI à Mlle Hajar Raissouni, condamnée à une peine de prison ferme, est une « décision sage » qui dénote « la clairvoyance et la sagesse » du Souverain, a affirmé le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba. S’exprimant lors d’un point de presse à l’issue de la première réunion du Conseil du gouvernement dans sa nouvelle mouture après sa restructuration, M. Abyaba a indiqué le projet de Loi de finances (PLF) 2020 et trois projets de décrets l’accompagnant ont été adopté. Selon un communiqué du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, le PLF vise un taux de croissance du PIB de 3,7%, un objectif fondé sur l’hypothèse d’une récolte céréalière de 70 millions de quintaux, un cours moyen de pétrole à 67 dollars le baril et un prix moyen du gaz butane à 350 dollars la tonne.

• Dorénavant, certaines cliniques privées ne seront plus en mesure d’accueillir les femmes enceintes. Et pour cause ! La rupture de stock d’un médicament qui est injecté à la femme enceinte avant l’accouchement pour éviter tout risque d’hémorragie. Selon des sources du journal, ce médicament est disponible actuellement dans les hôpitaux publics mais le stock commence déjà à s’épuiser, et ce, malgré plusieurs tentatives auprès du laboratoire fournisseur.

Rissalat Al Oumma :

• Le secteur du textile-habillement est monté en qualité et en compétences au Maroc ces dernières années, a souligné le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy. « Ce secteur est doté d’opérateurs aguerris qui ont une grande expertise et expérience, mais, aussi des professionnels motivés à développer leur secteur qu’ils ont pris à bras-le-corps, a relevé Elalamy dans une déclaration à la presse à l’occasion de l’inauguration officielle des deux salons du Textile-Habillement « Maroc in mode » et « Maroc sourcing ». Le Maroc a développé un secteur du textile de haut niveau avec des intégrations de bout en bout partant de la filature jusqu’au produit fini et des produits qui ont augmenté fortement en qualité, a-t-il indiqué.

• Les touristes français arrivent en tête des arrivées et des nuitées dans les établissements d’hébergement touristique classés (EHTC) de Marrakech à fin août dernier. Durant la même période, ils étaient 354.333 touristes français à visiter la cité ocre, soit une baisse de 2% comparativement avec la même période de l’année précédente (361.238 arrivées), selon les données du Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech. Les touristes britanniques viennent en deuxième position en terme d’arrivées avec 137.745 (+17%), suivis des Espagnols avec 75.640 (+14%) et des Allemands avec 74.140 (-13%). Le nombre des arrivées touristiques des Hollandais a enregistré la plus forte hausse avec 33%.

Bayane Al Yaoum :

• Le Projet de Loi de Finances (PLF-2020) accorde la priorité aux secteurs sociaux, à la stimulation de l’investissement et au soutien aux PME, a indiqué le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani. Dans une allocution lors de la première réunion du Conseil du gouvernement dans sa nouvelle mouture après restructuration, El Otmani a indiqué que ce projet « continue d’accorder la priorité aux politiques sociales et aux secteurs essentiels tels que l’enseignement, la santé et l’emploi, à travers la mise en œuvre de la loi-cadre relative au système d’éducation et de formation, la valorisation et la généralisation de l’enseignement, qu’au soutien de l’emploi et l’amélioration des services de santé ». Ces trois secteurs constituent « une priorité majeure (…) mais des améliorations s’avèrent nécessaires pour que leurs retombées puissent toucher de larges franges de la société, surtout parmi les démunis et la classe moyenne », a-t-il expliqué.• Les travaux de la 19è Conférence annuelle de l’Organisation Arabe pour le développement Administratif (OADA) se sont ouverts, jeudi à Marrakech, avec la participation d’un parterre de hauts responsables, d’experts et de spécialistes en provenance de 14 pays arabes. Intervenant à l’ouverture des travaux de ce grand conclave, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun, a affirmé que conscient du rôle du progrès technologique et informatique et de l’importance de l’intelligence numérique dans la réalisation du développement durable, le renforcement et la mise à niveau des infrastructures de base, le Maroc en a fait une orientation structurelle placée au cœur de toutes les réformes politiques, institutionnelles, juridiques, sociales, économiques et environnementales. Le Royaume s’est engagé, dans ce sens, dans une dynamique visant la création des « villes intelligentes », a-t-il relevé.Al Alam :• Le Maroc et l’Espagne ont réussi à contenir la plus grande crise de migration clandestine touchant les deux pays durant ce millénaire. Le flux migratoire a, en effet, été réduit à environ 50%. La coopération entre les deux pays en matière de lutte contre la migration clandestine est un exemple pour les pays de l’UE. Cette expérience pourra être élargie à d’autres pays européens qui font face à ce défi, et ce, dans une conjoncture marquée par les perturbations qui touchent certains pays du Maghreb et de l’Afrique subsaharienne.• La 6ème édition du Race2Space, concours récompensé par un séjour éducatif au Space Camp de la NASA (National Aeronautics and Space Administration), a été lancée à l’Ecole Hassania des Travaux Publics à Casablanca, à l’initiative de l’ambassade des États-Unis au Maroc. La PDG du Centre de l’Espace et des Fusées relevant de la NASA, Deborah Barnhart, a indiqué que ce concours, l’ambassade ambitionne d’encourager les jeunes marocains à s’intéresser davantage aux sciences et technologies, ainsi qu’à les motiver en vue de développer leurs acquis et connaissances dans ce domaine.

Al Ahdath Al maghribia :• Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a affirmé que la réduction du nombre des membres du gouvernement dans sa nouvelle mouture permettra d’assurer plus d’efficience et une meilleure coordination dans l’action de l’Exécutif. Dans une allocution lors de la première réunion du Conseil du gouvernement dans sa nouvelle mouture après restructuration, M. El Otmani s’est félicité de la réussite de l’action conjointe et de l’effort de tous qui a permis d’aboutir à un gouvernement ramassé, tout en reconnaissant que cela n’a pas été une chose facile. • La Coordination nationale des enseignants contractuels a annoncé une grève nationale les 23 et 24 courant. Ce mouvement intervient en protestation contre le « silence » du ministère de tutelle face au cahier revendicatif de la coordination, notamment l’intégration totale dans la fonction publique. Cette grève, précise la coordination dans un communiqué, sera assortie d’autres formes de protestation sur les plans local et régional. Elle réitère par la même occasion son rejet du système de recrutement par contrat.Al Massae :• La DGSN vient d’annoncer l’organisation de deux concours pour renforcer ses rangs. Le premier est interne alors que le deuxième vise le recrutement de 7708 éléments de la police, tous grades confondus. Ledit concours concernera 90 commissaires de police et de 620 officiers de police. Il s’agit aussi d’embaucher 70 officiers de paix et 1700 inspecteurs. Quant aux gardiens de la paix, ils seront près 5200. Des sources du journal indiquent que cette opération de recrutement est la plus massive jamais enregistré dans l’histoire de la DGSN, précisant que de nouveaux profils participeront à ce concours, notamment les licenciés en journalisme. • Le directeur du groupe « Aktidal Holding », spécialiste en construction de cliniques et hôpitaux privés, a annoncé que des négociations sont en cours avec le gouvernement pour aboutir à un accord permettant la prise en charge des titulaires de la carte RAMED, atteints de cancer et de maladies cardiaques. Cet accord intervient après une première expérience avec les personnes atteintes d’insuffisance rénale. Akhbar Al Yaoum :

• Le ministère des Habous et des Affaires Islamiques a publié récemment un livre en arabe sous le titre: « Statistiques des établissements de l’enseignement traditionnel ». L’ouvrage note que le Maroc compte 289 établissements d’enseignement traditionnel, qui accueillent 36.531 écoliers et écolières. Il ajoute que le nombre des écoles coraniques s’élève à 11.478 écoles, avec 327.272 inscrits, tous âges confondus. Le nombre des centres d’apprentissage du Saint Coran avoisine, quant à lui, les 2253, indique la publication, qui fait état de 114.215 élèves des deux sexes dans ces centres. • Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, et les présidents des deux Chambres du Parlement sont parvenus à un accord concernant les listes des candidats au Conseil consultatif de la jeunes et de l’action associative. Selon des sources du journal, la validation de ces listes et la nomination des membres du Conseil et de son président sont prévues pour bientôt. A noter qu’El Otmani a proposé 6 profils pour ce Conseil.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.