Falsification. Une véritable controverse en Espagne sur la question de la délivrance de permis de conduire au Maroc contre “le paiement de pots-de-vin” et de dates d’obtention falsifiées.

Les autorités espagnoles ont constaté que certains immigrés marocains en Espagne avaient recours à ce subterfuge pour contourner la loi espagnole, qui les oblige à passer un examen rigoureux pour obtenir un permis de conduire espagnol, au cas où ils n’auraient pas obtenu de permis marocain avant de s’installer en Espagne, selon Alyaoum24, citant des sources espagnoles.

Tout Marocain qui a obtenu un permis de conduire au Maroc avant d’émigrer en Espagne le présente normalement avec tous les documents nécessaires pour l’obtention de sa carte de séjour, mais dans le cas contraire il doit passer l’examen du permis dans le pays hôte.

A cet égard, la police espagnole a révélé mardi avoir arrêté 31 immigrés marocains accusés de falsification de ces documents attestant de l’obtention de leurs permis de conduite au Maroc avant de résider en Espagne.

La même source a ajouté que le démantèlement de cette bande criminelle est intervenu après des enquêtes ouvertes début 2018 à la suite du cas d’un individu à Almería qui cherchait à obtenir un permis de conduire espagnol alors qu’il n’avait jamais passé un examen de conduite au Maroc.

La source a indiqué que la fraude consiste principalement à obtenir illégalement, après le paiement d’une somme d’argent allant de 2.500 et 3.000 dirhams, des permis de conduire délivrés au Maroc avec une date antérieure à la date d’immigration en Espagne afin de l’échanger « légalement » contre un permis espagnol.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.