Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi :

Le Matin : • Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé, mercredi au Palais Royal à Rabat, un Conseil des ministres consacré à la présentation des orientations générales du projet de Loi de Finances au titre de l’année 2020 et à l’adoption de plusieurs conventions internationales, indique un communiqué dont lecture a été donnée par le porte-parole officiel du Palais Royal, M. Abdelhak Lamrini. Au début des travaux du Conseil, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, a présenté, devant Sa Majesté le Roi, un exposé sur les orientations générales du projet de Loi de Finances pour l’année prochaine. Dans le cadre du raffermissement des relations d’amitié et de coopération qui lient le Maroc à plusieurs pays frères et amis et dans le respect des engagements régionaux du Royaume, le Conseil des ministres a adopté neuf conventions internationales bilatérales et multilatérales, appuyées par des lois.

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu mercredi 10 Safar 1441 H, correspondant au 09 octobre 2019, à la Salle du Trône au Palais Royal de Rabat, le Chef du gouvernement et les membres du gouvernement dans sa nouvelle mouture après restructuration de l’architecture gouvernementale. Par la suite, les nouveaux ministres ont prêté serment devant Sa Majesté le Roi. Cette audience s’est déroulée en présence du chambellan de Sa Majesté le Roi, Sidi Mohammed El Alaoui. A cette occasion, Sa Majesté le Roi a posé pour une photo-souvenir avec les membres du gouvernement.

L’Economiste :

• «RAM est l’une des compagnies majeures de la région. Elle est appelée à jouer un rôle prépondérant en Afrique. C’est clair, sa vision et sa stratégie de développement devront s’accompagner par des acquisitions d’avions et de nouvelles capacités. RAM a des ambitions. Airbus a des solutions… Nous laissons aux compagnies le soin de choisir les avions qui correspondent le mieux en fonction de leurs besoins et de leurs marchés», a souligné M. Mikail Houari, président Airbus Afrique & Moyen-Orient. «D’ici 2038, le Maroc aurait besoin de 260 aéronefs supplémentaires pour répondre à la demande grandissante. Outre les marchés à prendre en termes de commandes auprès de RAM, Airbus revendique son rôle d’acteur majeur dans le développement de l’écosystème industriel de l’aéronautique au Maroc », a-t-il dit. • En pointant au 75e rang sur 141 pays, le Maroc stagne dans le classement annuel du Forum économique mondial (WEF) sur la compétitivité. Par rapport à l’année dernière, le Royaume a amélioré légèrement son score de 1,5 point. Le WEF évalue chaque année les facteurs de productivité et de prospérité des pays. Sur le pilier de la stabilité macro-économique, le Maroc est arrivé 43e sur un total de 141 pays. Avec un score de 90, il reste parmi les meilleurs élèves au monde en matière de maîtrise de l’inflation. Sur le volet des infrastructures et des équipements de base, le Maroc est classé 53e. Il continue d’être récompensé pour ses efforts et a de bonnes notes par rapport à la qualité des infrastructures routières, ferroviaires et portuaires. Le port de Tanger Med ou encore le projet de la ligne à grande vitesse (LGV) entre Tanger et Casablanca lui permettent de bien se positionner. EXP.

Aujourd’hui Le Maroc : • Le mariage des mineures sévit de manière alarmante au Maroc. Selon les derniers chiffres rendus publics par le ministère de la justice, 32.104 demandes de mariage d’enfants ont été enregistrées en 2018, contre 30.312 en 2006. Des chiffres qui montrent bel et bien que le phénomène a la peau dure. Toujours selon les chiffres du ministère, durant la période comprise entre 2011 et 2018, 85% des demandes de mariage se sont soldées par une autorisation. En outre, 99% des demandes impliquant des enfants ont concerné des filles en 2017-2018. Cette situation est d’autant plus alarmante dans la mesure où seules les demandes en mariage d’enfants et les mariages contractés légalement sont pris en compte par les statistiques officielles du ministère.

• « Palmier Dattier, levier de l’emploi et pilier de l’économie oasienne » est le thème choisi pour le 10è Salon international des dattes d’Erfoud (SIDATTES-2019), qui se tiendra du 24 au 27 octobre sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Le SIDATTES-2019, qui marque une décennie d’ancrage, réunira plus de 200 exposants venant de 15 pays étrangers, outre le Maroc, indique mardi un communiqué conjoint du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, et de Maroc Vert. Cette édition, à laquelle sont attendus plus de 80.000 visiteurs, viendra également mettre en avant le rôle majeur de la filière phoenicicole dans le développement de l’économie oasienne et son soutien à l’essor d’une agriculture équitable et durable au Maroc et à la préservation de plus de 12.000 emplois et contribue jusqu’à 60% dans la formation du revenu pour plus de 2 millions de citoyens dans les zones oasiennes.

Al Bayane : • Une délégation de députés américains, conduite par Mme Karen Bass, s’est dite « très impressionnée » par les progrès considérables réalisés par le Maroc au cours des dernières années. « Nous sommes très impressionnés par les progrès considérables enregistrés au Maroc au cours des dernières années, notamment en matière de développement », a souligné Mme Bass dans une déclaration à la presse au terme d’entretiens de la délégation américaine à Rabat avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita. La députée américaine a indiqué que la rencontre de la délégation avec Bourita a porté sur les moyens de renforcer la coopération entre Rabat et Washington dans plusieurs domaines, soulignant la nécessité de consentir davantage d’efforts pour explorer et ouvrir de nouveaux horizons pour les relations bilatérales.

• Le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat a salué les actions du Maroc en matière de paix et de sécurité, de lutte contre le changement climatique et de développement en Afrique. Lors d’une réunion avec l’ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et de la Commission économique pour l’Afrique (CEA-ONU), Mohammed Arrouchi, en perspective du prochain sommet de l’Union, Faki Mahamat a souligné l’importance du rôle et des actions du Maroc en matière de paix et de sécurité dans le continent, condition indispensable pour le développement de l’Afrique et la prospérité du citoyen africain. EXP.

L’Opinion :

• La campagne agricole 2018-2019 s’est caractérisée dans l’ensemble par une mauvaise répartition temporelle des précipitations, selon le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. En effet, plus des 2/3 de la pluviométrie cumulée a été enregistrée dans les trois premiers mois (septembre, octobre et novembre) avec une absence de pluies durant les mois qui ont suivi, ayant engendré un retard de croissance des cultures, notamment les céréales et une baisse des rendements plus ou moins importante selon les régions. La production enregistrée pour les céréales est de 52 millions de quintaux, soit une baisse de 30% en comparaison avec une année moyenne (75 millions de quintaux) et de 49% par rapport à la campagne précédente qui était une année exceptionnelle pour la production des céréales.

• La comédienne marocaine Fatima Atif a remporté, mardi, le prix de la meilleure actrice au Festival du film arabe de Malmö, pour son rôle dans le film « La Guérisseuse » (The Healer). Le prix a été remis au réalisateur du film Mohamed Zineddaine à la clôture de la neuvième édition du Festival du film arabe de Malmö, qui s’est déroulée du 4 au 8 octobre. Fatima Attif, qui campe le personnage de Mbraka, porte en fait sur son dos la grande partie de ce long-métrage de 102 minutes, produit en 2018. La comédienne marocaine a déjà remporté, pour le même rôle, le Prix du premier rôle féminin au Festival national du film de Tanger (01 au 09 mars 2019), au cours duquel le dernier film de Mohamed Zineddaine a également raflé le prix du premier rôle masculin (Mehdi El Arroubi), et les prix de la réalisation et du jury.

Libération :

• Le Maroc est l’une des destinations prioritaires sur lesquelles va se focaliser l’Espagne pour renforcer l’internationalisation de son économie, a affirmé, mardi, la Secrétaire d’Etat espagnole de Commerce, Xiana Mendez. Le Plan d’action pour l’internationalisation de l’économie espagnole 2019-2020 propose une série de mesures visant notamment à adopter une politique commerciale progressiste et inclusive et à favoriser la diversification des activités avec plusieurs destinations prioritaires comme le Maroc, a précisé Mendez, lors de la présentation dudit plan devant la Chambre de commerce d’Espagne. Ce plan prévoit également de moderniser les instruments de soutien financier aux entreprises, promouvoir l’innovation, partager les opportunités de l’internationalisation, encourager la participation des femmes, augmenter la valeur ajoutée des exportations espagnoles et d’intégrer la durabilité dans tous les instruments et les actions envisagées, a-t-elle fait savoir.

• Les éléments de la brigade de la police judiciaire de Dakhla ont arrêté, mardi matin, deux individus âgés de 25 et 31 ans pour leur lien présumé avec un réseau criminel s’activant dans l’organisation de l’immigration clandestine et l’escroquerie. Les deux prévenus ont été interpellés en compagnie de quatre candidats à l’immigration clandestine alors qu’ils étaient en train de préparer une opération migratoire par voie maritime, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Lors de cette opération, il a été procédé à la saisie de plusieurs matériaux et équipements utilisés dans l’immigration clandestine, dont 1200 litres de carburants, cinq moteurs d’embarcations, une grande boussole et un GPS, ajoute la même source.

Al Alam :

• Les aéroports du Royaume ont enregistré en août dernier, un volume de trafic commercial de 2.614.438 passagers contre 2.292.800 passagers accueillis en août 2018, soit une hausse de l’ordre de 14,03%. L’aéroport Mohammed V a accueilli 45% environ du trafic passagers global, soit 1.169.872 passagers en août 2019 contre 1.062.025 passagers pour la même période une année auparavant, en évolution de 10,15%, précise l’Office national des aéroports (ONDA).

• Une première! La commission permanente du commerce, des douanes et de l’immigration de l’Union africaine a programmé une visite d’inspection au port Tanger-Med en 2020, à l’issue de sa réunion du 8 octobre à Johannesbourg. Ainsi, un rapport sur les activités du parlement panafricain relatives à l’accord de la zone de libre-échange continentale africaine a été adopté. Ladite commission a également procédé à l’examen et à l’adoption d’un plan d’action de la commission au titre de l’année 2020. Al Ittihad Al Ichtiraki :

• La Banque mondiale (BM) va allouer une enveloppe de 500 millions de dollars pour le financement d’un programme d’appui au secteur de l’éducation au Maroc, qui sera lancé officiellement le 10 octobre. Selon des données dévoilées lors d’une conférence de presse, tenue mardi à Rabat, par la BM et le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, ce programme, conçu en appui à l’objectif d’amélioration des résultats éducatifs pour tous, bénéficiera d’un financement de l’institution financière internationale de 500 millions de dollars sous la forme d’un prêt-programme pour les résultats, en vertu duquel le décaissement des fonds est conditionné à l’atteinte de résultats clés. Cette opération s’inscrit dans la continuité de la vision stratégique du gouvernement et vise à favoriser un changement d’approche au profit de principes de gouvernance axés sur les résultats et non plus sur les ressources, dans le but d’améliorer l’apprentissage en classe.

• La République de Guyane a affirmé, lors de la 4ème Commission de l’ONU, qu’une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara contribuerait à la stabilité et la sécurité régionale. « La Guyane exprime son soutien aux résolutions adoptées par le Conseil de sécurité et l’Assemblée générale sur la question du Sahara. Nous exhortons toutes les parties à respecter les dispositions de ces résolutions et notons qu’une solution à ce différend de longue date (…) contribuerait à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel », a déclaré le représentant de la Guyane devant les membres de la Commission. TRA.

Akhbar Al Yaoum :

• La campagne agricole 2019-2020 a été lancée depuis la région de Rabat-Salé-Kénitra, à l’initiative du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. La cérémonie de lancement de cette campagne a été présidée par le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, accompagné du gouverneur de la province de Sidi Kacem, du président de la Fédération des chambres d’agriculture, Lahbib Bentaleb et du président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement Rural (COMADER), Mohamed Ammouri, indique le ministère dans un communiqué.

• La compagnie aérienne low cost Ryanair a annoncé le lancement, l’année prochaine, d’une nouvelle ligne aérienne entre les villes de Saragosse (nord de l’Espagne) et Marrakech. La nouvelle desserte aérienne sera opérée par Ryanair à raison de deux fréquences hebdomadaires, précise la compagnie aérienne dans un communiqué. A travers cette nouvelle ligne vers la Cité ocre, Ryanair met à la disposition de ses clients un total de 39.312 sièges supplémentaires au départ de la capitale de la communauté autonome d’Aragon, qui sera connectée, à partir de 2020, à 10 destinations internationales et 5 nationales

Al Massae :

• Le ministre de l’Intérieur, M. Abdelouafi Laftit a donné des instructions fermes aux walis et gouverneurs afin d’enlever tous les panneaux publicitaires anarchiques. Ainsi, des commissions spéciales ont entamé des campagnes pour lutter contre l’exploitation des espaces publics. Elles sont notamment chargées de contrôler et d’enlever les panneaux en infraction avec la loi, en particulier ceux qui entravent la circulation et ceux dont les propriétaires ne s’acquittent pas des taxes des services communaux.

• L’économie nationale aurait progressé de 2,4%, au troisième trimestre 2019, au lieu de +2,5% au trimestre précédent, pâtissant d’une légère décélération des activités hors agriculture, dont le rythme serait passé de 3,3% à 3,1%, en variations annuelles, indique le HCP dans une note de conjoncture. La valeur ajoutée agricole aurait, pour sa part, poursuivi sa tendance baissière pour le troisième trimestre successif, affichant un repli de 2,6%, fait savoir la même source.

Bayane Al Yaoum :

• La croissance économique devrait atteindre 2,9% en 2019, a indiqué le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, relevant que le taux de croissance des activités hors agriculture devrait s’élever à 3,3% contre 2,6% en 2018. Dans un exposé sur les préparatifs du projet de la Loi de finances 2020, présenté devant le Conseil du gouvernement, Benchaâboun a souligné que la croissance économique nationale est soutenue par la demande intérieure et que la maîtrise du déficit budgétaire devra se poursuivre en 2019 pour atteindre 3,5% contre 3,7% en 2018, a fait savoir le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi dans un point de presse à l’issue du Conseil du gouvernement.

• Des éléments de la Douane ont réussi, en fin de semaine dernière à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, à déjouer une tentative d’exportation illégale de 26 faucons vivants, indique mardi l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII). Transportés sans autorisation par un ressortissant étranger, les rapaces étaient dissimulés à l’intérieur de caisses en bois aménagées à cet effet, précise la même source dans un communiqué. Espèce protégée, les 26 oiseaux saisis ont été remis à la Direction Régionale des Eaux et Forêts et récupérés par des éléments du Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification.

Al Ahdath Al Maghribia :

• L’Office national de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) et l’Agence nigérienne de Promotion de l’Electrification en milieu rural ont signé un nouveau contrat visant à augmenter l’accès à l’électricité en milieu rural au Niger. Signé par le directeur général de l’ONEE, Abderrahim El Hafidi, et le directeur général de l’agence nigérienne, ce contrat s’inscrit d’une part, dans le cadre de la coopération entre le Maroc et le Niger et, d’autre part, dans le cadre de l’accord signé entre l’ONEE et la BID pour la mise en œuvre de l’initiative commune d’appui à l’électrification rurale en Afrique Sub-Saharienne, indique un communiqué de l’Office.

• Le ministre de l’agriculture, Aziz Akhannouch, a indiqué que son département prend une série de mesures et d’incitations pour un développement agricole productif et à forte valeur ajoutée, dans la continuité des efforts de développement du secteur entrepris dans le cadre du Plan Maroc Vert et ce, afin de garantir la réussite de la campagne agricole en cours et promouvoir la dynamique positive engendrée par le Plan Maroc Vert. Concernant les semences, le ministère met à disposition 2,2 millions de quintaux de semences sélectionnées à des prix incitatifs, à travers la commercialisation de semences à des prix de vente subventionnés, atteignant les 175 dh/quintal pour le blé tendre, 195 dh/quintal pour le blé dur et 345 dh/quintal pour l’orge.

Rissalat Al Oumma :

• La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et l’International finance corporation (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, ont signé un mémorandum d’entente pour la mise en place d’une plateforme de concertation en faveur d’un secteur privé marocain dynamique. En vertu de ce mémorandum, qui permet de renforcer la concertation entre la CGEM et l’IFC, les deux parties mettront en place une plateforme de concertation qui permettra notamment d’accompagner la dynamisation du secteur privé marocain, de plaider en faveur d’un meilleur cadre de concurrence et de soutenir les actions en faveur de l’employabilité des femmes en entreprises.

• Dans le rapport mondial sur la compétitivité 2019 du forum de Davos, le Maroc a stagné dans sa 75ème place mondiale. Huitième sur le plan arabe, le Maroc a par la même conservé sa première place en Afrique du nord. Dans ce classement des économies les mieux placées en termes de productivité et de croissance à long terme, le Maroc a occupé cette place grâce à un score de 60 points. TRA.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.