Une victoire à la Pyrrhus est un succès obtenue au prix de terribles pertes pour le vainqueur, et pour Benchamach, il risque lui aussi, de voir dans les semaines à venir, le PAM pâtir sérieusement du verdict d’aujourd’hui. En effet, le tribunal de première instance de Rabat vient de se prononcer, ce mercredi matin, en faveur de Hakim Benchamach, secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM) , dans le cadre d’un procès intenté contre Samir Koudar, président de la Commission préparatoire du 4ème congrès.

Le tribunal a tout d’abord « invalidé » l’élection de Koudar en tant que président de la dite Commission, et ensuite « invalidé » toutes les décisions et actions de cet organe et des conséquences juridiques qui en découlent.

Pour rappel, Koudar et ses collègues Refuzniks au sein du PAM y compris Me Abdellatif Ouahbi se préparaient à la tenue de ce 4ème congrès vers la mi-décembre 2019. Mais avec ce verdict tout tombe à l’eau, affirme-t-on.

Contacté par Article19.ma, Me Ouahbi a décliné de commenter la décision de la justice. Toutefois il a répondu par cette phrase pleine de cynisme : « Maintenant on va prendre notre retraite… d’ailleurs, c’est ce qui nous reste à faire ».

Pour rappel, une guerre de communiqués entre les deux parties a duré plus de six mois, avant que Benchamach n’entame le procès contre ses opposants. Tout au long de cette période, il a pris de nombreuses décisions punitives à l’encontre de ses détracteurs au sein du PAM, allant de l’expulsion au gel de l’adhésion.

A noter que devant ce même tribunal de Rabat, Koudar attend, ce jeudi, un autre verdict relatif à la validation ou pas de son expulsion du PAM. L’expulsion a été décidée par Benchamach mais contestée devant la justice par Koudar.

Affaire à suivre …

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.