Une verdict sans appel. Le gouvernement italien a décidé, après des concertations avec les autorités marocaines, d’expulser des milliers de migrants clandestins y compris de nombreux marocains, une mesure qui vise principalement ceux arrivés sur les côtes italiennes ces dernières années à partir du territoire libyen.

Selon la groupe média allemand Deutsche Welle, le nouveau gouvernement italien « aurait réussi à convaincre les autorités marocaines » d’accepter le rapatriement de ses ressortissants qui se trouvent en Italie en situation irrégulière comme ce fut le cas il y a quelques mois avec l’Allemagne, et avec l’Espagne dans le cadre de l’accord sur l’immigration signé en 1992.

Selon le site Alyaoum24, le gouvernement italien progressiste soit-il, vient de confirmer qu’il allait « renforcer la procédure » d’octroi d’asile aux ressortissants de 13 pays africains et européens qui ne connaissent pas de crise de nature à justifier les demandes d’asiles. Ces pays sont le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, le Sénégal, le Ghana, le Cap-Vert, l’Albanie, la Bosnie, le Kosovo, la Macédoine, le Monténégro, la Serbie et l’Ukraine.

La nouvelle mesure concerne des milliers de Marocains après que le gouvernement italien ait adopté un décret permettant l’expulsion de tous les migrants en situation irrégulière qui ne pourront pas prouver qu’ils sont exposés à des risques au cas où ils retournent dans leur pays d’origine.

+ 2.425 Marocains ont gagné les côtes italiennes entre 2016 et 2017 +

Ainsi, une commission spéciale sera chargée d’enquêter et d’entendre les immigrés marocains avant d’appliquer la décision de leur expulsion.

Le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Mayo, a indiqué que « les immigrés qui n’ont pas le droit à l’asile seront expulsés dans un délai de quatre mois », soulignant que les opérations d’expulsion s’étaleront sur trois ans.

A son tour, le site allemand d’information « Deutsche Welle » et certains sites italiens ont indiqué que le ministre italien des Affaires étrangères aurait exprimé leurs remerciements au royaume du Maroc pour son implication dans le programme de rapatriement des migrants clandestins.

Le gouvernement italien a fait savoir que les migrants en provenance des 13 pays précités représentent 33% du total des migrants en situation irrégulière arrivés en Italie cette année, soit environ 7.000 personnes.

Le nombre d’immigrés marocains en situation irrégulière en Italie est estimé à plusieurs milliers. Selon les chiffres de l’Organisation mondiale pour les migrations (OIM), entre avril 2016 et avril 2017, quelque 2.425 Marocains ont gagné les côtes italiennes.

Du côté marocain, pour l’instant aucune communication à ce sujet sensible et délicat.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.