Colère contre des stéréotypes ou plutôt une levée de boucliers d’islamistes à l’approche des élections contre un cinéaste anti-conformiste? Et pour cause, après avoir été primé dans plusieurs festivals de cinémas, au Maroc et à l’étranger, le film « Volubilis » de Faouzi Bensaidi, a provoqué la colère de certains groupes associatifs de la ville d’El Hajeb après sa diffusion sur la chaîne de 2M à cause de « l’image stéréotypée » qu’il véhicule sur cette ville.

Pour rappel, « Volubilis » raconte une histoire d’amour impossible d’un jeune couple de classe populaire dans une société marocaine inégalitaire : Abdelkader est vigile dans un centre commercial et Malika est employée de maison. Malgré les problèmes d’argents et sans pouvoir s’installer ensemble, ils décident de se marier.

Pas du tout content, semble-t-il, le controversé député du Parti justice et développement (PJD), Khalid El Boukarai, aurait adressé une question au ministre de la Culture et de la Communication à propos de ce film qui, selon lui, »nuit à l’image de la ville d’El Hajeb » et comporterait « un langage vulgaire », selon le site arabophone Hespress.com .

Si on se fie à la vision conservatrice de ce député, « le film porterait « une atteinte grave » à la ville d’El Hajeb et à ses habitants, qui ont souffert, dit-il, pendant des décennies d’un « stéréotype »dont ils se sont débarrassé, mais que la chaîne 2M a tenu à « remuer le couteau dans la plaie ».

Le film « Volubilis » comporte l’expression « où voulez-vous qu’il soit, il doit avoir du bon temps à El Hajeb » et c’est cette phrase qui a été considérée par les acteurs associatifs de la ville comme une offense, et « un stéréotype blessant » pour les habitants de cette ville, ajoute le politicien.

+ Volubilis raconte une histoire d’amour impossible +

Au cœur de cette controverse, une pétition électronique sur le site « Avaaz » exhorte le ministère de la Culture et de la Communication et le Centre cinématographique marocain à prendre des mesures contre le réalisateur et scénariste Faouzi Bensaidi ainsi que contre 2M.

Pour sa part, le Forum Tusna pour la culture et le dialogue a dénoncé « l’attitude déviante » qui cherche à coller l’image de la prostitution à une ville qui a un passé honorable », soulignant dans la foulée sa détermination « à faire face« à toute tentative visant à porter atteinte à cette ville du Moyen-Atlas.

De son côté, le site Hespress affirme avoir contacté le réalisateur Faouzi Bensaidi pour qu’il réponde aux reproches des ses détracteurs mais que ce dernier n‘était pas joignable.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.