C’est officiel. Le bureau politique du parti pour le Progrès et du Socialisme (PPS – gauche progressiste) a décidé, mardi soir, à «l’unanimité » de se retirer de la coalition gouvernementale dirigée par le leader du PJD, Saâd-Eddine El Othmani.

Dans un communiqué rendu public et dont Article19.ma, a obtenu une copie, le PPS a annoncé : « Depuis que le Chef du gouvernement a lancé les consultations sur le remaniement, ministériel, le PPS, en interaction avec les directives du discours du Trône, a souligné la priorité de l’approche politique qui devrait être basée sur le contenu d’un programme de réforme ambitieux, avec une forte volonté politique exprimée et une véritable présence sur le terrain visant la mobilisation escomptée ».

Sous la direction de Nabil Benabdallah, le PPS a noté « qu’au lieu de tenir compte de tout ce qui précède, les consultations relatives au remaniement gouvernemental sont restées bloquées dans la logique des postes ministériels, leur nombre, leurs quotas et autres considérations, sans pouvoir traiter le fond de la question… et sans une approche politique claire, un programme gouvernemental ambitieux basé sur des priorités fondamentales et une volonté forte de mener à bien le projet de réforme, de relever ses défis et de gagner ses paris ».

Par conséquent, ajoute le communiqué, « après avoir examiné en profondeur le sujet du remaniement gouvernemental sous divers aspects au cours des dernières semaines, dans un contexte grave… le bureau politique estime que la situation de la majorité actuelle devrait s’aggraver d’ici à 2021 en tant qu’année électorale et du coup, elle ne pourra pas assumer ses responsabilités et tenir ses engagements ».

A noter, que sans le soutien du PPS, El Othmani dispose malgré tout d’une majorité confortable avec les députés du RNI, MP, USFP et UC au sein du Parlement.

Article19.ma

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.