Réponse du berger à la bergère? En réponse aux critiques formulées, le weekend dernier, par le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD) et chef du gouvernement à l’encontre du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, un des dirigeants de ce parti, a estimé qu’il aurait été plus judicieux pour El Othmani de se soucier de son « échec » à mettre en oeuvre les directives du roi Mohammed VI au lieu de se préoccuper des problèmes organisationnels du « parti du tracteur ».

« De nombreuses personnes et organisations politiques voient dans la crise que vit aujourd’hui notre parti l’occasion de régler leurs comptes politiques avec le PAM », a affirmé Ouahbi dans une déclaration au site arabophone Hespress.com, ajoutant qu’ « El Othmani a laissé de côté les problèmes vécus par son gouvernement et sa majorité depuis 3 ans pour parler des conflits au sein du PAM ».

Il a relevé que « l’échec du chef du gouvernement à se débarrasser de certains de ses ministres, dans le cadre du remaniement ministériel auquel a appelé SM le roi, illustre la crise que vit El Othmani ».

« Le chef du gouvernement a passé plus de trois ans à la tête de l’exécutif et est incapable de présenter aujourd’hui une liste restreinte du nouveau gouvernement incluant des compétences conformément aux directives royales », a souligné le dirigeant PAMsite.

Ouahbi estime qu’El Othmani n’a aucune conception du gouvernement de compétences souhaité par le roi Mohammed VI, relevant que « le chef de l’exécutif prouve son incapacité à traduire dans les faits les directives (royales) pour ne pas dire qu’il est lui-même devenu une entrave à ces directives ».

+ « La page d’Ilyas El Omari a été définitivement tournée » +

Il a, par ailleurs, reconnu que « le PAM connaît aujourd’hui un grand débat et traverse des phases organisationnelles critiques, mais que ce parti est en trains de fonder une nouvelle vision et un projet différent du précédent projet du ‘tracteur’ « , assurant: « Nous avons reconnu nos erreurs et envoyé des messages à tous les acteurs politiques, mais il semble qu’ils souffrent de surdité ».

Ouahbi a estimé que la poursuite des attaques par le PJD à l’encontre du PAM témoigne de « sa peur du nouveau projet ».

« Mais je vous assure que nous reviendrons encore plus démocratiques, plus modernes et plus légitimes », a-t-il dit.

Commentant la démission d’Ilyas El Omari de la présidence du conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, il a estimé que cette décision ne concerne que ce dernier, avant d’ajouter qu’il n’a pas l’habitude « d’insulter les cadavres ou de tirer sur les ambulances », soulignant que « la page d’Ilyas El Omari a été définitivement tournée ».

Ouahbi a estimé qu’Ilyas El Omari était « en partie responsable de la crise politique que vit actuellement le PAM, voire pleinement responsable » de cette crise, ajoutant que « les autres doivent comprendre les messages d’autocritiques que nous avons annoncés et qui ne signifient pas que nous sommes dans une position de faiblesse », ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.