Criminalité. La police judiciaire de Meknès a procédé samedi, en coordination avec son homologue de Fès, à l’arrestation de onze personnes, dont huit femmes, pour leur lien présumé avec un réseau criminel s’activant dans « la séquestration, l’extorsion sexuelle et vol avec violence », indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

L’arrestation a eu lieu à Meknès et à Fès, précise la DGSN, ajoutant que le pointage effectué dans la base des données des personnes recherchées a montré que certains mis en cause font l’objet d’avis de recherche au niveau national pour leur implication dans des affaires d’escroquerie et d’agression physique.

+ La séduction de la victime par une des mises en cause…+

Le modus operandi de ce réseau criminel consiste en la séduction de la victime par une des mises en cause sous prétexte de la prostitution, avant que les autres membres de la bande ne prennent d’assaut l’appartement et procéder à la séquestration de la victime et de la prendre en photos dans des situations portant atteinte à la pudeur dans le but de lui soutirer d’importantes sommes d’argent, explique la même source.

Les opérations de fouilles menées dans le cadre de cette affaire ont permis la saisie de vidéos et d’enregistrements d’opérations criminelles commises selon le même mode opératoire à Fès, Meknès et Casablanca, souligne la DGSN.

Une enquête judiciaire a été ouverte sous la supervision du parquet compétant en vue de déterminer les actes criminels attribués aux mis en cause et le degré d’implication de chacun.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.