Le milliardaire et homme politique du Souss ne désarme pas, au contraire il donne des leçons à ses adversaires. Aziz Akhannouch, leader incontesté du RNI et qui était pressenti à la Primature en 2021 fait face à des attaques de tous les cotés y compris par le patron de la Cour des comptes, Driss Jettou. Et afin de montrer qu’il reste debout « la tête haute », il évoque publiquement, que malgré les dures épreuves traversées par ses parents lors du tremblement dévastateur d’Agadir en 1960, ni son père et moins encore sa mère n’ont désarmé.

Akhannouch, lors de l’ouverture de l’Université d’été de la jeunesse du parti, le 20 septembre à Agadir, a rappelé à son auditoire que parmi les milliers de disparus Agadir, il y avait « ses deux frères, Abdallah et Salaheddine, âgés de 8 et 9 ans ». Il ajouté que sa mère était restée pendant des heures sous les décombres et qu’elle a miraculeusement échappé à la mort, avant qu’elle ait un nouveau-né, lui Aziz, et ce, un an après cette tragédie. Sa sœur a aussi échappé à la mort in extremis, souligne-t-il.

«Mon père, lorsque le séisme a eu lieu, était à El Jadida. Sous le choc après avoir appris qu’il avait perdu plusieurs membres de sa famille, dont ses deux fils, il disait à tout le monde : «Agadir, c’est fini». Ma mère, en revanche, n’a jamais perdu espoir…Elle était forte. Je n’ai jamais vu une femme aussi souriante. Ce sourire, elle l’a gardé jusqu’à sa mort», a-t-il dit avec fierté.

Et de conclure avec cette sagesse adressée aux jeunes du RNI mais surtout à ses détracteurs : «Mon père, un mois après le séisme, est revenu à Agadir, a travaillé et y a investi, comme si de rien n’était. Tout ça pour vous dire qu’il ne faut jamais perdre espoir. Dieu est grand. L’échec est le début de la réussite. Ne l’oubliez jamais! ».

La messe est dite et Akhannouch n’est pas né de la dernière pluie, semble dire à ceux qui le sous-estiment…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.