Une tentative de réconciliation sous « haute surveillance ». Les dirigeants du Parti authenticité et modernité (PAM) sont à pied d’œuvre pour clore le différend opposant « le courant de l’Avenir » au secrétaire général du parti, Hakim Benchamach, a rapporté Hespress indiquant que des rencontres ont été tenues entre les deux parties en vue de trouver des points d’entente et préserver l’unité du parti.

Selon la même source, Benchamach et la présidente du conseil national du PAM, Fatima Zahra Mansouri, se sont ainsi rencontrés, lundi matin, et ont discuté de leurs points de divergences pour mettre fin au conflit et tenir dans l’unité le 4ème congrès national du parti.

Article19.ma a appris de bonne source que Me Abdellatif Ouahbi, un adversaire farouche de Benchamach au sein du parti du Tracteur serait « en retraite » et « suit de loin l’evolution des choses ».

Par ailleurs, il semblerait que Benchamach et Mansouri ont examiné lors de cette rencontre certaines des décisions prises par le Secrétaire général à l’encontre de ses opposants, notamment sa nomination de nouveaux chefs secrétaires régionaux, ajoutant que Mansouri lui a demandé de revenir sur cette décision, demande à laquelle Benchamach aurait donné une suite favorable.

La même source a ajouté que Benchamach, « qui a exprimé sa volonté de mettre fin à la crise et d’éviter un conflit susceptible d’affecter le parti, a accepté les critiques que lui a adressées Mansouri concernant le fait qu’il s’arroge son mandat de présidente du Conseil national en lui promettant de s’abstenir de convoquer les membres du conseil national aux réunions du parti ».

+ Mettre fin à la crise …+

Une réunion similaire est également prévue dans les prochains jours, au cours de laquelle sera connue la portée des concessions faites de chacune des deux parties et qui devra être sanctionnée par un communiqué lorsque les choses deviendront plus claires pour aller dans l’unité au 4ème congrès national en novembre prochain, après le report par le courant de l’Avenir de la date de fin septembre qu’il avait initialement fixée.

Fatima Zahra Mansouri a confirmé avoir rencontré Benchamach, affirmant dans une déclaration à Hespress que « la rencontre a été marquée par une discussion approfondie et a porté sur la rentrée politique et parlementaire ».

Mansouri a expliqué qu’elle a rencontré Benchamach parce qu’il est le le secrétaire général et parce qu’elle est, elle, la présidence du Conseil national du parti, soulignant qu’elle a toujours été attachée à l’unité du parti et qu’elle avait déjà officiellement exprimé cette position.

Cette réunion intervient après que des bruits aient couru sur une décision du ministère de l’Intérieur interdisant au courant de l’Avenir de tenir le quatrième congrès national, interdiction démentie, cependant, par le président du Comité préparatoire du congrès, Samir Koudar.

Il y a quelques jours, des contacts intensifs ont eu lieu entre les dirigeants restés fidèles au secrétaire général, Hakim Benchamach, et les dirigeants du courant de l’Avenir, mené par Fatima Zahra Mansouri, en vue de la tenue dans l’unité du quatrième congrès national du PAM.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.