Une création artistique qui rompt avec la langue de bois les salamalecs. « F’sibitar (A l’hôpital) », tel est le titre de la nouvelle pièce théâtrale qui décrit de manière humoristique les dysfonctionnements et les absurdités que connaissent les services des urgences au Maroc.

La pièce, présenté par l’association Issil pour le théâtre et l’animation culturelle, raconte l’histoire d’une femme médecin, récemment nommée dans un hôpital public, qui a été chargée de rédiger un rapport sur la situation chaotique dans laquelle se trouve le service des urgences.

Selon le site Hespress, à travers ce médecin et les autres personnages, le spectateur découvre un monde où règnent l’intégrité et l’altruisme mais aussi l’égoïsme et la tyrannie aveuglante de l’argent.

+ Chaos et personnages absurdes sur fond de conflits… +

Les événements s’entremêlent dans une atmosphère de chaos, tissée par des personnages absurdes, et des conflits entre médecins, infirmières, et un groupe de citoyens ayant des préjugés sur la corruption dans le secteur de la santé avant que tous ne soient conscients que l’ordre ne peut être réalisé que par l’unité et la coopération et que le progrès ne peut être atteint que par la confiance mutuelle.

Ecrite par Dr Mohamed Boubou et réalisée par Saad Tsouli, la pièce réunit les plus grands noms de la scène artistique marocaine comme Fadila Benmoussa, Fatima Kheir, Saad Tsouli, Benaissa Jirari, Mohamed El Attir, Farid Regragui, Mohamed Ibn Barr et Said Ait Bajja..

La pièce, présentée par l’association Issil pour le théâtre et l’animation culturelle en partenariat avec les ministères de la Santé et de la Culture et de la Communication et le Théâtre national Mohammed V, sera en tourné du 13 au 27 septembre courant à Machraa Belksiri, Mohammedia, Bouznika, Khémisset, Kénitra, Rabat, Salé, El Jadida, Skhirat et Témara.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.