Changement de calendrier inévitable, semble-t-il. Le comité préparatoire du 4ème congrès national du Parti authenticité et modernité (PAM) du « courant de l’Avenir », mené par l’avocat et parlementaire Abdellatif Ouahbi, connaît un vif débat entre ses membres sur le maintien ou le report dudit congrès.

Certains membres du comité préparatoire « seraient pour un report du congrès jusqu’à l’annonce des décisions de justice », a-t-on appris ce samedi 14 septembre de sources concordantes.

Contacté par Article19.ma, Me Ouahbi à décliné de commenter l’information en affirmant qu’un « débat est toujours en cours…et qu’il pourrait y avoir report du congrès ».

Ce congrès était prévu pour le 28 septembre 2019 à Bouznika.

Parmi les raisons évoquées par certains membres « la nécessité d’une « meilleure préparation matérielle » du congrès de peur de tenir un meeting politique plutôt qu’un véritable congrès.

Le comité préparatoire connaît aussi un débat sur la nature des relations politiques qui devraient être nouées avec les autres partis de la scène politique marocaine y compris les adversaires islamistes du PJD.

+ Démenti catégorique…+

Quant à certains autres membres du comité préparatoire, ils estiment nécessaire de tenir le congrès avec les moyens disponibles au moment où d’autres proposent une réconciliation avec le courant Benchamach « afin de préserver l’unité du parti ».

Pour rappel, le comité préparatoire du quatrième congrès du PAM que préside Samir Koudar se réunira la semaine prochaine à Rabat pour prendre sa décision finale, affirme-t-on.

Par ailleurs, Me Ouahbi a démenti de manière catégorique la rumeur selon laquelle le ministère de l’intérieur aurait refusé de délivrer au Courant de l’Avenir l’autorisation de tenir le quatrième congrès, affirmant qu’il n’existe aucun régime d’autorisation et qu’il suffit de déposer une déclaration, 48 heures avant le tenue du congrès.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.