Événement. L’archevêque de Rabat, Mgr Cristobal Lopez Romero, s’est dit « surpris » par sa nomination « Cardinal » par le Pape François, estimant qu’il s’agit d’une initiative visant à promouvoir le dialogue inter-religieux. 

« Ce fut une grande surprise…Je ne m’y attendais pas. Je n’ai reçu aucune information au préalable » a expliqué Mgr Lopez Romero dans une déclaration à l’agence de presse « Vatican News » laquelle a souligné que même au lendemain de l’annonce de sa nomination l’archevêque de Rabat a « du mal encore à réaliser ce qui vient de se passer ».

Il a ajouté qu’il est reconnaissant envers le Pape François pour « cette attention envers l’Église qui est au Maroc, qui est au Maghreb et envers le Royaume du Maroc », expliquant que les autorités marocaines interpréteront sa nomination « comme un clin d’œil » de la part du Pape pour les remercier, notamment, pour leur engagement en faveur du dialogue inter-religieux.

Selon l’archevêque de Rabat, cette dimension interreligieuse a été au cœur de la décision du Pape François pour lui conférer la barrette cardinalice. Il veut la renforcer, estime-t-il, après avoir effectué plusieurs voyages allant dans ce sens, comme ceux à Abu Dhabi et au Maroc.

« Ma nomination serait un petit geste dans le même sens, pour renforcer le dialogue interreligieux et ce que l’on fait depuis des décennies ici au Maghreb », a-t-il affirmé.

Pour rappel, le Pape François a annoncé, le 1er septembre, après la prière de l’Angélus, la nomination de 10 nouveaux cardinaux. Ils seront reçus à ce titre le 5 octobre prochain au Vatican où ils recevront leur barrette cardinalice lors d’un consistoire.

Le titre de cardinal est le plus honorifique et le plus élevé de l’église catholique, il signifie « conseiller du Pape », a écrit sur son site web l’Ecole Don Bosco de Kénitra dont Mgr Cristobal López était Directeur de 2003 à 2010.

Annonçant la nomination des nouveaux cardinaux, le dimanche 1er septembre, le Pape a souligné que la diversité de « leur provenance exprime la vocation missionnaire de l’Eglise qui continue à annoncer l’amour miséricordieux de Dieu à tous les hommes de la terre ».

+ Fortes significations après la visite du Pape au Maroc +

Cristóbal López Romero est né le 19 mai 1952 à Vélez-Rubio en Espagne. Religieux Salésien de Don Bosco depuis le 16 août 1968, il a été ordonné prêtre le 19 mai 1979 à Barcelone avant d’être envoyé au Paraguay de 1984 à 2002, au service des frères salésiens et de l’Église paraguayenne.

De 2003 à 2010, il a été curé de la paroisse du Christ-Roi et directeur de l’école Don Bosco à Kénitra au Maroc. Après avoir occupé des postes de responsabilité religieuse en Bolivie (2011-2014), et en Espagne ( 2014-2018), il a été ordonné évêque en la cathédrale Saint-Pierre de Rabat, le 10 mars 2018, et installé le même jour comme archevêque de la capitale marocaine.

Dans un article publié par le site arabophone Hespress, Abdellah Boussouf, secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, a estimé qu’à travers ces nouvelles nominations notamment d’évêques des pays du sud, le Vatican cherche à consacrer l’universalité de l’Église catholique en accordant une plus grande attention aux problèmes du Sud.

Selon Boussouf, cette tendance se reflète dans les « profils » des nouveaux cardinaux et dans leur mission concernant l’accueil et la défense des migrants et l’attention portée aux groupes vulnérables, dans leurs communautés ainsi qu’aux questions du changement climatique et de dialogue inter-religieux.

Les observateurs estiment que la nomination d’un évêque marocain, Cardinal, comporte « de fortes significations après la visite du pape dans le Royaume » durant laquelle il a compris le rôle de l’institution de la Commanderie des croyants et l’Islam modéré que supervise l’institution religieuse de l’Etat en faveur de la coexistence entre les religions et de l’ouverture du Maroc sur la solidarité internationale.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.