Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi:

Le Matin :

• L’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani, a présenté, mercredi à Johannesburg, la stratégie déployée par le Maroc pour le développement des énergies renouvelables, tout en mettant en valeur la pertinence de cette stratégie pour l’Afrique, un continent qui fait face à de nombreux défis liés à l’impact des changements climatiques. S’exprimant à l’ouverture d’une conférence tenue sous le thème «Power Week Africa» à Sandton, quartier financier de Johannesburg, Amrani a, d’emblée, rappelé l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI d’inviter plus de 30 pays africains au premier Sommet africain de l’action sur les changements climatiques, organisé à Marrakech en marge de la COP 22 (2016).

• La Société financière internationale (SFI), le bras armé de la Banque mondiale pour le secteur privé, s’apprête à approuver un prêt de 100 millions de dollars pour la région de Casablanca Settat. Ce prêt – sans garantie souveraine – cofinancera la réalisation des 3e et 4e lignes de tramway de Casablanca ainsi qu’un programme de modernisation des routes rurales d’environ 640 km.

L’Economiste :

• La plateforme électronique de création d’emploi qui avait été présentée comme une grande mesure pour améliorer l’environnement des affaires n’est toujours pas opérationnelle. La loi 88-17 relative à la dématérialisation de la création d’entreprise a été publiée le 21 janvier 201, mais elle n’entrera en vigueur qu’à compter de la date de publication de trois textes d’application. A cette date, aucun de ces textes n’a vu le jour, mais ce n’est pas le seul motif du retard. Selon une source proche du dossier, il y a actuellement un bras de fer entre les ministères de la Justice et de l’Industrie au sujet de la responsabilité de la plateforme. D’autre part, ce dispositif ne sera pas en mesure de délivrer un numéro de registre de commerce. Ce qui remet en cause sa pertinence.

• Le Maroc décroche pour la première fois un financement de « NAMA Faciliy, un mécanisme qui fournit aux pays en développement un soutien pour la mise en œuvre de leur mesures d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre. Ce fonds va injecter 20 millions d’euros dans un projet dédié à la création de 12.000 logements intégrant l’efficacité énergétique ainsi que la mise en place d’une ligne de crédit à la consommation « verte ». Ce financement soutiendra les ménages à acquérir les équipements électroménagers moins énergétivores. Il sera octroyé sous condition de l’accomplissement de la phase de préparation détaillée du projet, qui débutera avant 2020 et qui s’étalera sur la période d’une année, précise le ministère dans un communiqué.

• Aujourd’hui Le Maroc

• C’est officiel, le ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau vient de lancer un appel d’offres relatif à la réalisation des travaux de construction du Nouveau Port Dakhla Atlantique (NPDA). L’ouverture des plis est prévue le 7 novembre prochain. Le projet du nouveau port rentre dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie portuaire nationale à l’horizon 2030 et du modèle de développement des provinces du Sud et permettra de soutenir le développement économique, Social et industriel dans tous les secteurs productifs dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, de doter cette région d’un outil logistique moderne et évolutif, à la hauteur de ses ambitions de développement et de valoriser la ressource halieutique. Selon l’appel d’offres, le nouveau port à construire est situé sur la côte atlantique à environ 40km au nord de la ville de Dakhla. A sa mise en service, la plateforme portuaire pourra traiter 2,2 millions de tonnes au cours des premières années.

• Le groupe immobilier public Al Omrane tente de dynamiser le segment du logement dit à faible VIT, connu communément sous l’appellation des logements à 140.000 DH. Pour cela, une rencontre avec les promoteurs immobiliers a été programmée à Fès dans les jours qui viennent pour les sensibiliser à la nécessité d’investir ce créneau. La rencontre se tiendra à la fin de cette semaine dans la wilaya de Fès en présence du wali de la région et du ministre de l’habitat.

• L’Opinion

• Le Maroc s’arrime à la technologie en matière de lutte contre le cancer et se place aujourd’hui à la pointe de l’innovation avec l’acquisition de « TrueBeam Stx Novalis ». Cette machine est équipée des toutes dernières innovations technologiques en termes d’imagerie de positionnements et de distribution de doses, optimisant ainsi la stéréotaxie, c’est-à-dire l’irradiation au plus près de la tumeur. Destiné à suivre le déplacement de la tumeur au cours de l’irradiation, cet équipement permet un traitement moins lourd avec le repérage ultra-précis de la tumeur. Il est, désormais, possible d’atteindre une précision au 10e de millimètre, ce qui est à même de traiter les tumeurs du cerveau les plus profondes, du foie, des ganglions, des poumons ou de la prostate.

• Un total de 2,5 millions de passagers et 600.000 véhicules ont transité durant la période du 05 juin-1er septembre, dans les deux sens à travers les quatre ports concernés par l’opération Marhaba 2019, à savoir Tanger Med, Tanger Ville, Nador et Al Hoceima, a annoncé le ministère de l’Équipement, du Transport de la Logistique et de l’Eau. Le port de Tanger Med a maintenu sa position pionnière en captant 55% du trafic global des passagers et 66% du trafic global des véhicules, suivi par le port de Tanger Ville qui a réalisé 27% du trafic passager et 17% pour les véhicules, précise le ministère dans un communiqué.

Al Bayane

• La croissance du PIB (Produit Intérieur Brut) évolue différemment d’une région à l’autre. L’année 2017 n’a pas fait l’exception. Les taux varient de 10% à 4% et même à 1%. Néanmoins, la moyenne nationale oscille autour de 3,9% à 4 %. Les meilleures performances régionales sont réalisées à Dakhla-Oued-Ed-Dahab (10,3%), Guelmim-Oued Noun (9,1 %), Laâyoune-Saguia al Hamra (7,4%), Béni Mellal-Khénifra (6,6%), l’Oriental (5,9%), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (5,8%) et Rabat-Salé-Kénitra (5%). Les régions de Casa-Settat et de Marrakech affichent une croissance économique de 4% et 3,9%. Le taux de progression du PIB le plus bas est réalisé dans les régions de Souss-Massa et Drâa-Tafilalet, soit 1,1 % et 0,8% dans la région de Fès-Meknès, indique une note du HCP.

• Le directeur général de la société nationale ISKAN en Mauritanie a exprimé la volonté de son pays de bénéficier de l’expérience cumulée par le Maroc dans le domaine de l’habitat, l’aménagement et la planification territoriale. Lors d’une rencontre tenue mardi à Rabat avec le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri, Jaafar a indiqué qu’il y a un besoin impérieux de bénéficier plus de l’expérience marocaine qui se veut une référence à l’échelle continentale en matière d’habitat d’aménagement, précisant que la visite de la délégation mauritanienne dans le Royaume vise à mettre en place le plan d’action annuel dans le secteur de l’habitat et de l’aménagement entre le Maroc et la Mauritanie, tendant principalement à développer la coopération bilatérale dans ce secteur.

Libération :

• Le groupe espagnol spécialisé dans les équipements électriques Himoinsa vient d’ouvrir une antenne au Maroc avec une équipe technique marocaine et un entrepôt pour le stockage de groupes électrogènes, mâts d’éclairage et pièces de rechange afin de répondre à la demande du marché. Par le lancement de cette filiale, Himoinsa renforce sa présence sur le continent africain, souligne un communiqué du groupe, faisant observer que le Maroc « a toujours été un pays important » pour le groupe.

• Le Comité technique spécialisé (CTS) de l’Union africaine a ouvert les travaux de sa première réunion consacrée à «La fonction publique, les collectivités territoriales, le développement urbain et la décentralisation». Les discussions du CTS ont été axées sur le programme d’action 2019-2020 du comité et sur la mise en œuvre des décisions adoptées lors de sa 3ème session ordinaire tenue en décembre dernier à Addis Abeba. Cette session a été marquée par l’élection du Maroc au poste de premier vice-président du comité technique en la personne de Mohamed Benabdelkader, ministre délégué chargé de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique, ainsi qu’à la présidence du sous-comité pour la décentralisation et la gouvernance locale.

Akhbar Al Yaoum

• Le Groupe OCP a procédé à Jemaâ S’haim (province de Safi), au lancement de la 2ème édition de son dispositif « Al Moutmir Itinérant », confirmant ainsi son engagement en faveur du développement de l’agriculture au Maroc. Cette 2-ème édition, qui va accompagner la campagne agricole 2019-2020, cible trois types de cultures : céréales et légumineuses, arboriculture et maraîchage. Ce dispositif de proximité prévoit des actions ciblées dans près de 28 provinces, permettant de proposer un accompagnement diversifié aux agriculteurs tout au long de l’itinéraire technique. Le programme, qui fera escale dans 28 provinces, soit 180 localités à fort potentiel à travers le Royaume, ciblera 10.000 agriculteurs et prévoit 10.000 analyses de sol à réaliser.

• Quatre start-ups innovantes ont été sélectionnées pour bénéficier du programme de financement « Orange Corners Innovation Fund » (OCIF), à l’occasion de la clôture de la 1ère édition du programme Oranges Corners Morocco. Les start-ups « Shams for Lighting », « Deco Beton », « Seaskin » et « Eco-Construct » ont remporté la compétition Demo Day OCIF qui vise à soutenir les projets innovants dans le cadre du programme d’incubation des jeunes entrepreneurs Orange Corners. S’exprimant à cette occasion, l’ambassadeur des Pays Bas au Maroc, Désirée Bonis, a souligné que ce programme d’incubation a pour objectif de soutenir les jeunes porteurs d’initiatives, ainsi que de développer et renforcer l’écosystème entrepreneurial au Maroc, à travers la mise à disposition d’un réseau, d’une assistance technique et financière.

Al Ahdath Al Maghribia

• L’évaluation diagnostique des prérequis dans les matières élémentaires au titre de l’année 2019-2020 a été lancée, a annoncé le département de l’Éducation nationale. Cette opération, qui se poursuivra jusqu’au 28 septembre, sera menée dans les différents établissements d’enseignement public et concerne le cycle primaire et le cycle secondaire, précise le département dans un communiqué. Le programme national d’évaluation a été lancé en 2009 et offre l’opportunité aux cadres pédagogiques de déterminer méticuleusement les points de force et de faiblesse de l’apprentissage des élèves au début de l’année scolaire, compte tenu des ressources cognitives, des habiletés et des compétences de base contenues dans les programmes précédents.

• Le Maroc a réitéré au Caire son appel à s’attacher aux éléments communs qui renforcent la cohésion interarabe dans le sillage des tensions qui sévissent dans la région. « Dans le cadre des liens historiques profonds, des relations de solidarité permanente et du partenariat stratégique renouvelé le liant à ses frères de tout le monde arabe, le Royaume du Maroc réitère son appel à s’attacher aux éléments communs qui renforcent la cohésion interarabe dans le sillage des tensions qui sévissent dans certains de nos pays », a dit la Secrétaire d’État près le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta, à l’ouverture de la 152è session du Conseil de la Ligue des États arabes au niveau ministériel. Le Maroc « appelle à faire preuve de retenue, à faire prévaloir la raison et la logique et à se référer aux valeurs de la fraternité arabe et islamique, fondées sur la coopération et la solidarité », a-t-elle ajouté.

Al Alam

• L’économie nationale a enregistré, au cours de 2017, un Produit intérieur brut (PIB) en volume de 1.056,1 milliards de dirhams avec une croissance économique de 4,2% par rapport à l’année 2016, selon une note du HCP. Aux prix courants, le PIB a marqué une valeur de 1063,4 milliards de DH avec une augmentation de 4,9%. Cette note qui présente, par région, le PIB en volume et en valeur ainsi que les dépenses de consommation finales des ménages, indique que les régions de Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tetouan-Al Hoceima génèrent près des deux tiers de la croissance et 58% du PIB. Les écarts entre les régions en termes de PIB et de dépenses de consommations par habitant ont une nouvelle fois augmenté.

• Un groupe de 23 États soutenant l’intégrité territoriale du Maroc a mis en avant lors de la 42ème session du Conseil des Droits de l’Homme à Genève, la pertinence de l’initiative d’autonomie proposée par le Royaume en vue de clore définitivement le conflit artificiel autour du Sahara marocain. Dans une déclaration prononcée par l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, le groupe souligne que l’initiative d’autonomie pour le Sahara marocain a été reconnue par le Conseil de Sécurité comme base sérieuse et crédible pour résoudre de manière définitive ce différend régional, relevant que « la résolution de ce différend politique contribuera à la concrétisation des aspirations légitimes des peuples africains et arabes en matière d’intégration et de développement, objectif auquel le Maroc est fortement attaché ».

Bayane Al Yaoum

• Le bureau politique du PPS a appelé le gouvernement à une gestion rapide et efficace des catastrophes naturelles sur la base d’une politique publique multidimensionnelle. Lors de d’une réunion tenue mardi, le bureau a appelé à traiter la question de l’IVG selon le principe de l’universalité des droits de l’Homme et apporter une solution radicale à la question de l’avortement, et ce dans le cadre de la révision globale du Code pénal présentée devant le parlement.

• Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani a reçu une délégation de l’Association d’amitié parlementaire Japon-Maroc, conduite par son président Hirofumi Nakasone. Lors de cette rencontre, les deux parties se sont félicité de la qualité des relations d’amitié ancestrales unissant le Maroc et le Japon et qui puisent leur authenticité dans les relations fraternelles liant l’illustre famille royale à la famille impériale du Japon, indique un communiqué du département du chef du gouvernement. Elles ont aussi exprimé leur satisfaction quant au renforcement de l’échange des visites entre les responsables des deux pays et notamment entre les membres des institutions législatives respectives ce qui s’est traduit par la création il y a 40 ans de l’Association d’amitié parlementaire Japon-Maroc.

Al Ittihad Al Ichtiraki:

• Un total de 19 personnes ont été tuées et 1.821 autres blessées, dont 77 grièvement, dans 1.374 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain durant la semaine allant du 02 au 08 septembre 2019. Ces accidents sont dus principalement à l’inadvertance des piétons et des conducteurs, au non-respect des feux de signalisation et du stop, au défaut de maîtrise des véhicules, au non-respect de la priorité, à l’excès de vitesse, à la circulation sur la voie gauche et en sens interdit, à la conduite en état d’ivresse, au changement de direction non-autorisé et au dépassement défectueux, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

• Le Maroc a pris part en tant qu’invité d’honneur à la première Foire nationale de l’artisanat du Mexique, une grande manifestation qui rend hommage au savoir faire artisanal. S’exprimant à l’ouverture de cette foire, tenue du 6 au 9 septembre à Toluca, près de Mexico, l’ambassadeur du Maroc au Mexique, Abdelfattah Lebbar, a mis en avant l’importance socio-économique du secteur de l’artisanat au Maroc, considéré comme l’un des domaines les plus productifs et générateurs d’emplois. Le diplomate a fait savoir que le secteur emploie près de 2,3 millions de personnes, contribuant ainsi à hauteur de 8,6 pc au Produit intérieur brut du pays.

Rissalat Al Oumma:

• Le président de la Cour de cassation et président-délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mostafa Fares a pris part à la cérémonie d’ouverture de l’année judiciaire en Espagne, présidée par SM le Roi Felipe VI. A cette occasion, Fares, qui était accompagné du magistrat de liaison marocain en Espagne, Adel El Bouyahyaoui, a tenu à remercier le Tribunal suprême espagnol pour l’invitation, tout en félicitant les autorités judiciaires espagnoles pour le succès de cette cérémonie. Les membres de la délégation marocaine, qui ont fait partie des personnalités ayant salué le Souverain espagnol à cette occasion, ont pris part à cette cérémonie sur invitation du président du Tribunal suprême et du Conseil général du pouvoir judiciaire (CGPJ) espagnol, Carlos Lesmes Serrano.

• Le Conseil de la Ligue des États arabes, réuni au niveau des ministres des Affaires étrangères, a salué les efforts entrepris par SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, pour la protection de la ville d’Al-Qods Al Charif . Dans une résolution sanctionnant les travaux de la 152è session du Conseil de la Ligue des États Arabes, les ministres arabes des Affaires étrangères ont salué « les efforts déployés par Sa Majesté le Roi, en sa qualité de président du Comité Al-Qods, pour la protection d’Al Qods et ses lieux saints et le soutien à la résistance du peuple palestinien ».

Al Massae:

• La question du vote obligatoire a été au centre de discussions entre le ministère de l’Intérieur et les partis politiques “sans qu’aucune décision ne soit prise””. “plusieurs propositions sont formulées à l’avènement de chaque échéance électorale », ont indiqué les sources du journal, soulignant que toutes les idées seront examinées avant de pouvoir trancher. Ce qui est sûr c’est qu’il y a une profonde crainte de la problématique de l’abstention lors des élections de 2021, en particulier chez les jeunes. Les partis ont largement le temps pour réfléchir à des mécanismes permettant de pallier ce problème, dont le vote obligatoire, qui reste pour l’instant une simple idée, sachant que cette proposition ne date pas aujourd’hui et n’a jamais suscité l’intérêt des partenaires.

• Dans une démarche visant la généralisation de l’enseignement préscolaire dans les zones rurales, l’INDH compte s’impliquer dans ce chantier à travers un programme colossal bénéficiant à 300.000 enfants sur une période de 5 ans. Parmi les 15.000 douars recensés pour bénéficier de ce projet, 1200 Douars profiteront du programme avant la fin de l’année en cours. Cette étape concerne les douars disposant des structures à même d’accueillir les enfants, qui seront mises à la disposition des personnes chargées du projet dans l’attente de la construction de classes en prenant en considération la géographie et le climat de chaque région.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.