L’Achoura, une tradition chiite dans un pays sunnite? L’atmosphère accompagnant la célébration de l’Achoura varie au Maroc d’une ville à l’autre. Si la majorité des Marocains achètent des jouets aux enfants et des fruits secs en plus de la préparation d’un plat de « tride » (pâtes traditionnelles) au poulet fermier, une autre catégorie de la population célèbrent cet événement par des rituels et de vieilles traditions, ainsi que par des pratiques de charlatanisme et de sorcellerie pour se faire aimer d’une personne ou pour détruire un couple en plus d’autres rituels comme l’échange de jets d’eau et de jets d’oeufs.

En dépit du développement scientifique et technologique, de nombreux Marocains, « aussi bien des personnes cultivées que des analphabètes, croient encore », à des degrés divers, à « la sorcellerie », et bon nombre d’entre eux pensent que la sorcellerie est « une pratique acceptable en Islam », selon le site arabophone Hespress.

Le 10 Mouharram (le jour de l’Achoura), les phénomènes de sorcellerie et de charlatanisme sont chaque année évoqués au sein de la société marocaine à l’occasion d’une fête qui reste assez célébrée par les familles marocaines, malgré la disparition de certain aspects liés à cet événement comme l’échange des jets d’eau et des jets d’oeufs ou d’allumer le feu dans l’espace public.

Si les rituels des Marocains à cette occasion différent, le commerce des encens et de benjoin dans les espaces réservés par les collectivités territoriales à cette « activité commerciale » fait ressurgir de nouveau le débat sur le fléau du charlatanisme et de la sorcellerie à l’occasion de l’Achoura au Maroc, un phénomène devenu lié à cette fête, contrairement aux enseignements de la religion islamique.

مبروك عواشركم ولي بغا يخرج معانا مرحبا نتلقاو حدا بوشعيب مول طعارج.

Publiée par Ali Daline sur Lundi 9 septembre 2019

+ Un retour au mythe et aux traditions obsolètes +

Malgré les dénonciations sur les réseaux sociaux et l’évolution de la société marocaine, ces pratiques se répètent encore d’année en année, de plus la légende du « Père Noël » a été dupliquée pour devenir dans sa version marocaine « Baba Aïchour « .

Abdessamad Doukkali, un chercheur en croyances au Maroc, a indiqué à Hespress que ce que « nous voyons aujourd’hui représente un recul de la pensée, de la raison et de l’éducation dans ce pays et un retour au mythe et aux traditions obsolètes qui ont longtemps été nourries par un lobby et des gardiens des zaouias et des sanctuaires et des charlatans et leurs complices en réalisant d’importants profits à cette occasion ».

« Cette journée est passée d’une occasion religieuse portant des connotations d’intégration, de partage et de coexistence entre Musulmans et Juifs à une occasion stérile au cours de laquelle se manifestent toutes les manifestations de la misère, du sous-développement et des conflits », a affirmé le chercheur imputant à ce sujet une grande part de responsabilité à l’Etat.

Il a souligné également que certaines personnes se livrent à des pratiques de sorcellerie, de charlatanisme et à d’autres rituels contraires à l’islam à cause de l’ignorance, des pratiques qui portent atteinte à d’autres personnes vu et au su des autorités et du gouvernement dans les cimetières et les mausolées, en public et en secret.

Si la fête de l’Achoura est associée chez les Musulmans sunnites au sauvetage du prophète Moïse de l’oppression de Pharaon et au jeûne des Juifs ce jour-là, le prophète, après son arrivée à La Mecque en provenance de Médine, a ordonné aux Musulmans de jeûner cette journée, car ils en sont encore plus concernés que les Juifs.

Le recours au charlatanisme en Achoura reste lié à certains récits oraux qui font croire que « les démons sont nombreux et très disponibles à cette occasion pour donner suite aux actes de la sorcellerie ».

ليلة عاشوراء بسلا.. رعب وترويع وهجوم على الممتلكات العامة تزامنا مع ما يُعرف بليلة عاشوراء، أقدم عدد من الأطفال و المراهقين بمدينة سلا على تحويل طقوس إشعال النار والتحلق حولها إلى أعمال تخريبية، وإشعال النيران بإطارات العجلات وسط بعض الأحياء السكنية بمختلف أرجاء مدينة سلا ورقعتها الجغرافية ، أعمال تعرضت على إثرها مجموعة من السيارات لخسائر مادية ، فضلا على تحطيم زجاج حافلات نقل الركاب ألزا نتيجة رشقها بالحجارة تحت جنح الظلام.وأفادت مصادر سلا مدينتي بأن مجموعة من الشبان كانوا بصدد الاحتفال بليلة عاشوراء، على غرار ما اعتادوا عليه في مثل هذه المناسبة؛ حيث أقدموا على إشعال النيران بالشارع العام للشريط الساحلي سيدي موسى ، قبل أن يعمد احد المحتفلين وسط إستغراب الجميع وفي تصرف غريب إلى إلقاء قنينة غاز وسط ألسنة النيران مما خلق نوعا من الرعب والفزع وسط الساكنة والمتجمهرين على السواء .وأضافت المصادر ذاتها أن بعض المحتشدين انهالوا بالحجارة على السيارات المارة عبر طريق بوقنادل ، لأسباب لا زالت مجهولة، ما تسبب في تهشيم زجاج حافلات النقل الحضري وبعض السيارات ، في الوقت الذي فضل الضحايا مواصلة طريقهم وعدم التوقف في مكان الاعتداء، متكبدين بذلك أقل الخسائر الممكنة.في السياق ذاته علم لدى مصادرنا أن دوريات أمنية مكثفة إنتقلت على وجه السرعة إلى العديد من الأماكن التي عرفت فوضى منقطعة النظير معززة احيانا باعوان السلطة ورجال القوات المساعدة الذين تعقبوا جامعي الإطارات المطاطية والقنينات الحارقة ، تضيف مصادرنا ، إلا أن المعتدين غالبا ما تمكنوا من الفرار قُبيل وصولها، مستغلين في ذلك ظلمة المكان وكثرة الشوارع والأزقة بالأحياء المجاورة، ما دفع المصالح الأمنية إلى تعقب الجانحين بين جنج الظلام ، والاستماع إلى بعض الضحايا الذين تقدموا بشكاوي بهذا الخصوص..السؤال أو التساؤل الذي حير المتضررين من الساكنة حول أصوات بعض المفرقعات القوية جدا هو كيفية مرور هذه المفرقعات القوية عبر الجمارك الخاصة، هذه الأخيرة التي تتحمل المسؤولية الكبرى حول انتشار هذه القنابل وسط الأسواق المغربية والمفروض منها إيقافها وحجزها عند الموانئ والحدود .. !

Publiée par ‎Salé ma ville سلا مدينتي‎ sur Mardi 10 septembre 2019

هادي ماشي سوريا هادي غي عاشورة ف سلا ( القرية ) كولشي على مول لكاسك ضارب لكاسك level 3 😂

Publiée par Salé Sarcasme sur Lundi 9 septembre 2019

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.