Tout est bien qui finit bien, dit-on. Et pour cause, Timothy Hucks, l’afro-américain que la police a déporté de manière « arbitraire » de Rabat à Beni Mellal avec une trentaine de sub-sahariens, vient de quitter tranquillement le Maroc à destination de Barcelone, avant de rentrer chez lui à New York, a annoncé une source bien informée à Article19.ma.

In fine, Timothy Hucks est rentré chez lui « sans rancune » ni « ressentiment », a précisé cette source, dans une allusion au malentendu du 25 mars dernier, quand il s’est senti « marginalisé » et « mal traité » par les services chargés de la migration clandestine.

« Je ne me suis pas senti si heureux depuis un certain temps », a écrit Timothy Hucks sur sa page Facebook avant de partir. Et d’ajouter : « Merci à la police marocaine d’avoir pris en compte mon histoire… »

L’histoire? Il y a en fait deux histoires, celle de sa déportation, « une gaffe » due à « un malentendu » et l’autre histoire, celle de son séjour au Maroc au delà du délai légal autorisé consigné dans son passeport américain.

Timothy Hucks est un professeur d’anglais qui a vécu au Maroc depuis novembre 2017 et enseignait au centre des langues Amideast, situé dans le quartier Agdal, à Rabat. Lui qui amait le Maroc et les marocains a du coup oublié l’adage : « Nul n’est censé ignorer la loi ». Il avait dépassé sa période de séjour dans le Royaume et devait quitter le territoire national illico presto.

Après avoir vérifié ses antécédents et ses alibis, le professeur américain a été invité gentiment par la police de rentrer chez lui « sans coercition », souligne la même source. Par-ailleurs, il a rappelé : « Bon… le remerciement de la police par Timothy Hucks était pour leur comportement aujourd’hui et non celui du 25 mars ».

Bref, une page est tournée mais a-t-on retenu la leçon?

Au fait l’ambassade américaine a suivi de bout en bout l’histoire de Timothy Hucks, « l’afro-américain » et non « le noir américain » comme l’appellent certains chez nous.

No comment !

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.