Nouvelle surprise juste après le Hajj. Le Roi d’Arabie Saoudite, Salman Ben Abdelaziz a limogé vendredi un certain nombre de hauts responsables, nommé d’autres et annoncé la restructuration de départements ministériels et instances gouvernementales, rapporte l’agence officielle saoudienne de presse (SPA).

Le Serviteur des Lieux Saints a ainsi ordonné la nomination de Fahd Al-Essa, chef du cabinet royal avec rang de ministre, la création du ministère de l’Industrie et des Ressources minérales qui sera dirigé par le ministre Bandar Al-Khorayef, en plus de la transformation de l’Autorité du développement de Riyad en une instance royale.

MM. Bandar Mohammed Bandar Al-Aiban a été nommé conseiller auprès du cabinet royal, Awad Al-Awwad à la tête de la Commission des droits de l’homme et Mazen Ibrahim Al-Kahmous, président de la Commission nationale de lutte contre la corruption.

Les décrets royaux portent également sur la création d’une Instance de données et d’intelligence artificielle qui sera directement liée au département du Président du Conseil des ministres et dotée d’un conseil d’administration présidé par le vice-premier ministre, ainsi que la création d’un Centre national d’intelligence artificielle et d’un Bureau de la gestion des données nationales.

Tamadur Bint Yousef Al-Rammah, vice-ministre du Travail et du Développement social, a été démise de ses fonctions et remplacée par Majed ben Abderrahim Bensalem Al-Ghanmi.

MM. Khalil Ben Moslih Thakafi, président de l’instance de la météorologie et de la protection de l’environnement a été limogé de même que le président de l’instance nationale anti-corruption et de l’adjoint du chef du cabinet royal.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.