Face à un phénomène inquiétant « des machines à cash » qui n’existe ni chez nos voisins ibériques, ni en Algérie ni en Tunisie et moins encore en Mauritanie. Une campagne nationale a été lancée suite à l’incident douloureux de l’assassinat d’un jeune automobiliste par un fou furieux gardien de voitures à Saïdia, près d’Oujda.

Selon les initiateurs de cette campagne sur les réseaux sociaux, « les citoyens se doivent », disent-ils, de « défendre la gratuité du stationnement » et dénoncer toute tentative visant à conférer un caractère légal à cette pratique qui revêt un caractère de rente, constitue une atteinte à la loi et une légitimation de soustraire de l’argent à autrui.

« La question est de savoir pourquoi le citoyen paie la taxe sur son véhicule : La vignette? », s’interrogent-ils.

Pour exercer « la profession » de gardien de voiture, « il suffit d’acheter un gilet au prix de 20 dirhams et de choisir un endroit où les automobilistes s’arrêtent souvent pour leur demander 2 dirhams ou même plus. C’est insensé, et ça n’existe dans aucun autre pays »****, protestent-ils.

+ Ce diktat rappelle le temps de la Siba +

Le gouvernement doit assumer sa responsabilité vis-à-vis des citoyens, qui sont exposés à ces violations, et ne pas considérer qu’il s’agit d’une solution au problème du chômage pour pallier à son incapacité à offrir de véritables emplois aux porteurs des gilets et aux repris de justice en les laissant exploiter illégalement les citoyens, au lieu de les intégrer dans la société à travers des formations aux professions génératrices de revenus.

Sans parler des coulisses d’octroi des autorisations d’exploitation des parkings et « des mafias » qui monopolisent le stationnement sur la Corniche de Casablanca à titre d’exemple, disent-ils.

« Le phénomène des gardiens ressemble de plus en plus aux droits de passage qui étaient imposés par les brigands aux convois commerciaux du temps de la Siba (Anarchie) », s’indignent-ils.

Et d’ajouter: « Dès que l’automobiliste s’arrête, un agresseur se pointe, un gilet à la main, auquel il faudra donner 2 dirhams afin d’éviter le pire ».

Est-il concevable que lorsqu’un automobiliste s’arrête pour acheter un pain à 1,20 dh paie 2 dirhams au gardien, surtout pendant le Ramadan, ils se mettent tous devant les boulangeries.

D’autre part, depuis quand un gardien de voiture a remboursé à un automobiliste quand son véhicule a subi un dommage quelconque.

Folie furieuse – A cause de 5 DH, un gardien de voiture à Saïdia tue un automobiliste récalcitrant

Dans les lieux touristiques, ils ont établi des tarifs de 10 ou 20 dirhams le stationnement au bord du trottoir, qui est du domaine public et non pas un parking privé.

Ils se présentent comme des gardiens de voitures mais en réalité ils ne surveillent rien, tout ce qu’ils font est qu’ils vous louent une partie de l’espace public pour stationner. Un véritable gardien de voitures doit légalement être tenu responsable en cas d’endommagement du véhicule pendant qu’il était stationné.

Il y a actuellement une campagne nationale pour mettre fin à ces abus et trouver une solution radicale à ce problème.

« #Nous en avons assez », affirment-ils.

**** Scandalisé par le comportement de certains gardiens de parkings à Rabat, un avocat français, membre du barreau de Paris en visite au Maroc, s’est indigné publiquement. Par ailleurs, il a conseillé aux automobilistes de mettre aussi les gilets jaunes avant de stationner leur véhicules. C’était en 2016…et depuis, c’est une autre histoire.

Article19.ma

2 Commentaires

  1. Oui,cest vrai on en na marre des herodateur qui nous suivent partout de plus les voitures ne sont pas garder ,nous devont donner 20 ou 10 dirham a chaque fois pour un aller retour . Cest la honte pour notre bled cest lherchouma

  2. c’est l’Etat qui doit prendre la responsabilité d’assuré la population contre se genre de graissage mais dans l’absence d’aucune actions les automobilistes doivent arrêté cette sorte de charité imposé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.