Une histoire Un prisonnier israélien accusé du meurtre de trois personnes qui avaient échappé à la détention à domicile en Israël, l’année dernière, a été capturé samedi au Maroc par les services de sécurité, selon le journal « The Times of Israël » .

Avitan a été arrêté dans une synagogue de Casablanca alors que ses enfants, venus d’Israël, lui rendaient discrètement visite. Selon la même source, le criminel a été immédiatement emmené dans un centre de détention dans la capitale Rabat, après la désignation d’un avocat pour sa défense.

Avitan s’est échappé d’Israël en octobre 2018 après avoir réussi à enlever une menotte électronique alors qu’il était en résidence surveillée.

Le prisonnier avait précédemment refusé un accord de plaidoyer avec le Parquet qui l’aurait vu purger une peine de neuf ans d’emprisonnement en Israël.

+ A la recherche du passeport marocain +

Selon des médias israéliens, Avitan, soupçonné d’avoir organisé une «attaque criminelle» à Tel Aviv, il y a 15 ans, a été arrêté. A la suite d’une explosion dirigée contre le chef du groupe criminel Zeev Rosenstein, trois passants innocents ont été tués. Le crime est resté sans solution jusqu’à ce que la police ait eu des témoins du gouvernement qui ont parlé des « confrontations » criminelles de longue date.

En octobre 2018, lors d’une visite chez le dentiste, Avitan s’est échappé de ses garants par la porte arrière, s’est débarrassé du bracelet électronique. Après un certain temps, il a appelé son avocat et lui a dit qu’il était à l’étranger. Bientôt, on sut que le mafieu s’était réfugié au Maroc.

Le Maroc, selon les mêmes sources, serait devenu « un refuge pour de nombreux criminels israéliens ». En mars de cette année, la police marocaine a découvert un réseau criminel vendant de faux documents à des Israéliens cherchant à obtenir la citoyenneté marocaine, ajoute-t-ils.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.