Un projet pilote. Les abeilles, les papillons et autres pollinisateurs sont partout dans le monde menacés. Un projet a été mis en place au Maroc pour encourager les agriculteurs à utiliser des champs en fleurs afin de préserver les insectes.

Selon le site de la chaîne de télévision allemande DW, l’objectif de ce projet, qui couvre la période allant de juin 2017 à mai 2022, est de protéger les pollinisateurs. Il a été initié par le ministère allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire en partenariat avec le Centre international de recherche agricole dans les zones arides (ICARDA).

Quant au budget qui a été consacré à ce projet dans sept pays, dans le cadre de l’Initiative internationale pour le climat, il s’élève, selon la même source, à 6.583.079 Euros.

Les abeilles, les papillons et même certaines mouches jouent un rôle essentiel dans la pollinisation des plantes. Sans eux, les humains auraient du mal à trouver de la nourriture. Environ 75% de nos cultures les plus cultivées dépendent de la pollinisation par les insectes. Ils assurent également la diversité génétique des cultures, ce qui les aide à leur tour à s’adapter au changement climatique.

Selon DW, en utilisant une méthode appelée « Agriculture avec des pollinisateurs alternatifs » (FAP), le projet tente d’attirer les pollinisateurs avec des champs fleuris. Mais au lieu de planter des fleurs sauvages – comme cela est courant en Europe – les agriculteurs plantent des végétaux qui leur génèrent un revenu.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.