Il était une fois dans le Sud. En longeant la plage de Sidi Ifni, en direction de son port, l’attention du visiteur de cette ville est attirée par une immense structure en béton un peu en retrait du rivage étrangement construite au milieu de la mer.

Cette « curiosité » est un vestige de ce qui était un système de téléphérique unique du milieu du siècle dernier, construit vers la fin de l’occupation coloniale espagnole de Sidi Ifni. Cette infrastructure était l’un des rares systèmes de téléphériques maritimes du monde et une fierté locale, a écrit le site « Atlas Obscura ».

Comme les eaux près de la côte de Sidi Ifni sont peu profondes pour un port, un système innovant de grues et de poulies a été créé dans les années 1960 pour transporter les passagers et les marchandises entre la terre ferme et les navires. Le bloc de béton au large de la plage était autrefois un quai où les navires chargeaient et déchargeaient leurs cargaisons.

Les marchandises et les personnes étaient ensuite transportées dans des chariots soutenus par des pylônes géants dominant le port sur la côte. Ces pylônes sont encore visibles aujourd’hui, bien que les câbles les reliant aient disparu depuis longtemps.

La ligne s’étendait sur quelques kilomètres à l’intérieur des terres jusqu’à une station d’atterrissage sur les falaises de la ville. De nos jours, cette ancienne station ressemble à un immense bunker en béton. On peut encore y voir des vestiges rouillés de ce système de transport, notamment de vieux wagons abandonnés.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.