Une histoire à dormir debout. Un imam de la prière de l’Aïd al-Adha dans la commune rurale de Zrarda dans les environs de la ville de Taza, a appelé les femmes à « être de bonnes épouses, à ne pas suivre la mode, à ne pas se maquiller, et à ne pas se dévoiler ».

Dans son prêche, il a soutenu que « Dieu est avec la femme qui obéit à son mari, s’occupe de son foyer musulman et de l’éducation de ses enfants », citant à ce propos un hadith du prophète.

« Si la femme accomplit les cinq prières, jeûne son mois (Ramadan), préserve son vagin et obéit à son mari, elle lui est dit d’entrer au paradis par n’importe laquelle de ses portes », a-t-il dit en s’adressant aux femmes.

Il a également souligné que « certaines femmes ont été trop prises par les choses du bas monde et sont peut-être tombées dans le péché en suivant la mode ou les autres ».

Et d’enchaîner: « O Musulmane, sauvez-vous du feu, les plaisirs du monde sont rares, la mode est éphémère et le dévoilement et le maquillage sont aussi éphémères, ne soit pas vaniteuse par ta richesse et ta beauté… ».

L’imam a, en outre, rappelé aux fidèles que le jour de l’Aïd est « une occasion de consolider les valeurs de bonté et de miséricorde et de répandre le bonheur et le sourire ».

Il a également rappelé que le prophète a appelé à « l’unicité, à sauver les âmes de l’argent et des tentatives et à abolir les normes du racisme sous toutes ses formes et dans toutes ses couleurs. Nous avons un seul Dieu, un seul prophète et notre livre est le même et l’origine de notre être est la même ».

Il a, par ailleurs, appelé les fidèles à observer certaines « règles » relatives à l’Aïd al-Adha, comme « ne manger aujourd’hui que (la viande) du sacrifice », et de tuer soi même le mouton selon un rite spécifique.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.