Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi:

Le Matin :

• Le Maroc a multiplié les initiatives et procédé à d’importants investissements en Afrique dans de nombreux. Cependant, les échanges commerciaux gagneraient à passer à la vitesse supérieure. Si en 2018, la balance commerciale du Maroc affichait un déficit avec tous les continents à l’exception de l’Afrique, l’excédent avec cette dernière s’est réduit de 4,4 milliards de DH, sous l’effet conjoint d’une baisse des exportations et d’une hausse des importations, selon le rapport 2018 sur le commerce extérieur de l’Office des changes. L’année dernière, les expéditions marocaines à destination de l’Afrique ont, en effet, accusé un recul de 2,4% à 21,57 milliards de DH. Leur part dans les exportations globales du pays ressort ainsi à 7,8%. Cette baisse est intervenue alors que les ventes globales du pays à l’étranger se sont améliorées de 10,6% sur un an, atteignant 275,15 milliards de DH, soit leur plus haut niveau depuis au moins 2014.

• Le secrétariat d’État au Développement durable a adressé une circulaire aux directeurs régionaux de l’environnement les incitant à adopter des actions de proximité pour la collecte des peaux des moutons sacrifiés le jour de Aïd Al Adha célébré lundi prochain. Les caravanes «EidMoubarakNadif» visent un double objectif : la préservation de l’environnement et la revalorisation des peaux dont le taux de recyclage n’excède pas les 15%. D’après le département de Nezha El Ouafi, le manque à gagner se chiffre à 700 millions de dirhams chaque année.

L’Opinion :

• L’Union pour la méditerranée (UPM) célèbre la Journée internationale de la jeunesse, l’occasion de soulever les problématiques auxquelles sont confrontés les jeunes de la région. Dans le contexte marocain, les résultats 2018 du projet MedNC sont très valorisants. 577 élèves ont été formés en électricité, 96% des élèves ont obtenu leurs diplômes en 2018, dont 83% ont déjà intégré le marché de l’emploi. Par ailleurs, 18 formateurs ont suivi des formations techniques et pédagogiques. Plusieurs universités et écoles publiques et privées au niveau national ont été impliquées dans ce projet.

• Le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) organisera des opérations de sensibilisation et de communication en matière de la prévention et de la sécurité routière, en raison de l’affluence massive que connaissent les axes routiers et de la demande croissante sur les moyens de transport public à l’occasion de l’Aïd al Adha. Cette campagne sera marquée par une série d’activités de communication directe au niveau de 14 gares routières (trois jours avant Aïd Al Adha et deux jours après), a indiqué jeudi le CNPAC dans un communiqué, soulignant que cette opération s’inscrit dans le cadre du plan de communication dédié à la période estivale.

Al Bayane :

• L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé la mise en place d’un plan de transport « Spécial Aid Al-Adha », devant s’étaler sur la période allant du vendredi 09 août au dimanche 25 août. Ce plan consiste en la programmation de trains supplémentaires pour atteindre 240 trains par jour, l’augmentation du nombre de places à bord des trains sur les principaux axes du réseau ferroviaire, y compris pour les trains « Al Boraq », le renforcement des équipes chargées de l’accueil et l’orientation des voyageurs dans les gares et à bord des trains, ainsi qu’en l’amélioration des conditions de voyage par le système de la réservation de places numérotées à bord.

• L’activité touristique a le vent en poupe dans presque toutes les provinces du nord. En moins de deux décennies, le Nord a ravi la pole position à d’autres stations historiquement prisées en été par les touristes locaux et étrangers. Les raisons ce succès ne relèvent pas d’un quelconque miracle. Tous les ingrédients pour créer l’attraction de la destination ont été réunis : une infrastructure solide avec réseaux routiers et autoroutiers rénovés et étendus, de nouvelles liaisons aériennes, le lancement du TGV, l’extraordinaire dynamique du port Tanger Med, l’ouverture de nouvelles unités touristiques gérées par des professionnels, une industrie de loisirs variée et surtout de magnifiques paysages naturels. A cela s’ajoutent des villes propres et sécurisées, un approvisionnement suffisant grâce à une bonne gestion des saisons touristiques. Autant dire que le succès touristique du Nord peut, avec un minimum de bonne volonté, inspirer d’autres régions du Maroc en déclin au niveau touristique et même les destinations jamais explorées.

Libération :

• L’approvisionnement du marché en animaux destinés à l’abattage pour le sacrifice de l’Aïd est assuré, a affirmé le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts. Selon les résultats de l’évaluation de la situation prévisionnelle effectuée par ses services, en étroite concertation avec les professionnels de la filière des viandes rouges, les disponibilités en animaux destinés à l’abattage pour le sacrifice de l’Aïd dépassent la demande de plus de 40%. «L’offre en ovins et caprins destinés à l’abattage de l’Aïd est estimée à près de 8,5 millions de têtes dont 4,3 millions d’ovins mâles, 2,8 millions de brebis et 1,4 million de caprins», a indiqué le ministère notant que la demande est quant à elle estimée à 5,4 millions de têtes, dont 5 millions d’ovins et 460 milles caprins.

• Le ministère du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Économie sociale, le ministère de l’Intérieur, la Direction générale de la sûreté nationale et la Gendarmerie Royale ont mis en place une plateforme électronique permettant aux professionnels de l’hébergement touristique classé de télé-déclarer quotidiennement les nuitées et de remplacer ainsi la déclaration manuelle par une déclaration électronique. Le lancement de cette plateforme s’inscrit dans le cadre de la modernisation de l’administration, de la dématérialisation et de l’amélioration des services offerts aux citoyens et aux entreprises, indique un communiqué du ministère du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Économie sociale.

Rissalat Al Oumma :

L’Ambassadeur du Japon au Maroc, Takuji Hanatani, a assuré, jeudi à Rabat, que la position de son pays concernant le différend sur le Sahara est « constante et inchangée ». Le diplomate, qui a été reçu par le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a affirmé que le Japon n’a jamais reconnu et ne reconnaîtra jamais la prétendue rasd, en ajoutant que Tokyo a toujours soutenu les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

La Fondation Mohammed VI pour la promotion des œuvres sociales des préposés religieux a entamé, début août, le versement d’aides financières d’une valeur totale de plus de 35 millions de DH, à l’occasion de l’Aïd Al-Adha 1440 H. Cette aide de 500 DH pour chaque bénéficiaire est allouée aux préposés religieux adhérents dont le revenu mensuel ne dépasse pas 3.000 dirhams, a précisé la Fondation dans un communiqué.

Al Alam :

Le taux de chômage est ainsi passé de 9,1% à 8,5% au niveau national. Il a baissé de 13,7% à 12,4% en milieu urbain et s’est accru de 3% à 3,3% en milieu rural, indique le HCP. Avec une baisse de 84.000 personnes en milieu urbain et une hausse de 7.000 en milieu rural, le nombre total de chômeurs a reculé, entre les deux périodes, de 77.000 personnes au niveau national, s’établissant à 1.026.000 chômeurs, souligne le HCP dans une note relative à la situation du marché du travail au deuxième trimestre de 2019.

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a annoncé, jeudi, qu’à l’occasion de l’Aïd Al Adha et à titre exceptionnel, les visites des familles aux détenus ainsi que l’entrée des paniers de repas seront autorisées pendant les deux jours qui suivent la fête religieuse. Dans un communiqué, la DGAPR précise que cette autorisation exceptionnelle intervient en application de sa décision d’exempter les fêtes religieuses de l’interdiction définitive de l’entrée des paniers de repas dans les prisons, eu égard à l’impact positif de cette célébration sur les détenus et sa contribution à la préservation des liens familiaux et sociaux.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

Les moyens de consolider les relations entre les institutions africaines en charge des affaires des anciens combattants ont dominé les entretiens du Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha El-Ktiri, avec le président de la Fédération mondiale des anciens combattants (FMAC), Dan Vigo Bergtun. Dans une déclaration à la presse, El-Ktiri a indiqué que la visite du président de la FMAC permettra d’échanger les vues sur la situation et les perspectives d’avenir de cette organisation où le Royaume est membre actif et au sein de laquelle il assume un rôle de premier plan.

Akhbar Al Yaoum :

Après le gel de la demande marocaine présentée en 2017 pour adhérer à la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), une réunion officielle a été tenue entre une délégation marocaine conduite par le directeur général de l’Office national des hydrocarbures et des mines, Amina Benkhadra, et la CEDEAO pour présenter l’état d’avancement du projet de Gazoduc Nigeria-Maroc qui desservira également plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest. L’objectif de cette réunion, organisée par la Nigerian National Petroleum Corporation, est de présenter officiellement le projet de Gazoduc Nigeria-Maroc et d’examiner les modalités de coopération entre la CEDEAO et les deux parties pour la réalisation de ce projet.

Al Massae :

Le Maroc figurerait parmi les pays les plus menacés par le risque de la sécheresse et la rareté de l’eau, selon un rapport de l’Institut des ressources mondiales. Le Royaume a été classé au 22ème rang sur la liste des pays les plus exposés à la sécheresse. Il risque de perdre entre 40% et 80% de ses ressources en eau dans les prochaines années à cause de la sécheresse, du dérèglement climatique, de la faible pluviométrie et de la montée de température.

Al Ahdath Al Maghribia :

L’Institut Amadeus a rendu public mardi un Mémorandum intitulé « 100 propositions pour un modèle de développement national durable, juste, inclusif et innovant », dans le cadre de la dynamique lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI de rénovation du Modèle de développement. Dans ce Mémorandum, quatre axes ont été identifiés comme étant les piliers d’un nouveau socle de développement à savoir: la création de nouveaux espaces de croissance pour l’économie, le renforcement d’une gouvernance moderne à la fois prospective et proche des citoyens, l’éclosion du capital humain du Maroc, véritable gisement sous-exploité, et le renforcement du positionnement du Maroc dans son ancrage international, a indiqué l’Institut dans un communiqué.

Bayane Al Yaoum :

Une « Encyclopédie de la culture marocaine » est en cours d’élaboration et sera publiée en début de l’année prochaine, annonce le ministère de la Culture et de la communication -Département de la culture-. Ce travail colossal vise à procurer une source encyclopédique retraçant les aspects de la culture marocaine dans ses différentes dimensions patrimoniales, intellectuelles, créatives et artistiques et reflétant la richesse de ses affluents et de ses composantes arabo-musulmanes, amazighes, sahraouies, africaines, andalouses, hébraïques et méditerranéennes, indique le ministère dans un communiqué.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.