L’analyste politique et professeur de droit constitutionnel, Mustapha Sehimi, estime que le prochain gouvernement qui sera mis en place après le remaniement auquel a appelé le roi dans le dernier discours du Trône parviendra à mettre en oeuvre le modèle de développement attendu et à entreprendre les réformes demandées par le souverain.

Dans une explication rapportée par le site arabophone achkayen.com, Sehimi a attribué les raisons du succès du prochain gouvernement au fait qu’il bénéficiera d’un « suivi direct du roi, car le souverain veut qu’il soit au niveau et réussisse », soulignant « la nécessité de réduire à moins de 30 portefeuilles ».

Sehimi s’est ainsi demandé s’il était « raisonnable d’avoir un gouvernement composé de 38 membres, dont 9 secrétaires d’État dont la présence est insensée? », soulignant qu’il avait déjà signalé comme de nombreux autres analystes que le gouvernement actuel, de part sa composition, ne peut entreprendre de réformes.
Selon lui, le remaniement gouvernemental auquel a appelé le roi Mohammed VI dans son discours à l’occasion du 20e anniversaire de son accession au trône, est « le premier de l’histoire du Maroc, qui émane d’un discours officiel, ce qui témoigne de l’échec du gouvernement actuel lequel n’a pas pu accompagner les réformes demandées par le roi ». Il a souligné que « l’appel à un remaniement gouvernemental intervient dans le contexte du suivi de l’action gouvernementale par le roi et a été précédé par d’autres mesures ».

La première mesure a été le renvoi de quatre ministres lors du « séisme politique » qui a suivi l’enquête sur les dysfonctionnement constatés dans la réalisation des projets d’Al-Hoceima Manarat Al Moutawasset suivie d’une deuxième mesure qui a consisté en le renvoi du ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Boussaid, et de la secrétaire d’État en charge de l’eau, Charafat Afilal, en août 2018, puis l’appel du roi, le même mois, à l’élaboration d’une feuille de route pour le développement de l’offre de formation professionnelle et la création de villes de métiers et de compétences.

« La majorité gouvernementale conservera-t-elle sa composition actuelle, ou y aura-t-il un changement en renonçant à un parti ou en en cooptant un autre? », s’est-il, par ailleurs, interrogé.

Et d’estimer: « Personnellement, je pense que la majorité doit rester telle qu’elle est, à condition que le changement concerne les personnes, et qu’elles doivent avoir des compétences, mais ces compétences existent-elles dans ces partis? S’ils ne les ont pas, il faut qu’ils fassent appel à des technocrates auxquels ils devront donner une couleur politique comme ce qui est arrivé avec Saïd Amzazi, le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, qui a été ‘teinté’ aux couleurs du Mouvement populaire parce qu’il est un natif de Sefrou, un des fiefs de cette formation, et Mohamed Benchaaboun, ministre de l’Economie et des Finances qui a pris les couleurs du Rassemblement national des indépendants et avant eux Mohamed Hassad et bien d’autres. Ceci créera un problème interne pour les partis avec leurs membres, mais ils n’ont pas d’autres solutions car ils ne possèdent pas les compétences requises ».

Sehimi a, en outre, relevé que « l’appel du roi à un remaniement gouvernemental dans un discours officiel a révélé clairement la faiblesse de l’actuel chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani, qui aurait dû avoir le courage de prendre l’initiative et proposer un remaniement gouvernemental dans certains départements de faibles performances », soulignant que « cela lui créera des problèmes au sein de son propre parti lorsqu’il tentera de choisir parmi les ministres de sa formation qui devront quitter leurs postes et ceux qui devront les remplacer, car il est certain que le remaniement touchera aussi les portefeuilles ministériels détenus par le Parti justice et développement et dont les représentants ne sont pas tous au niveau ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.