Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi:

Le Matin :

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, accompagné de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan et de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a présidé, mercredi en fin d’après-midi à la Place du Mechouar du Palais Royal de Tétouan, la cérémonie d’allégeance, en commémoration du 20e anniversaire de l’accession du Souverain au Trône de Ses glorieux Ancêtres. Au début de cette cérémonie, Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur et les walis et gouverneurs des wilayas, préfectures et provinces du Royaume, ainsi que les walis et gouverneurs de l’Administration centrale du ministère, ont prêté allégeance à Amir Al-Mouminine. Par la suite, S.M. le Roi a passé en revue les délégations représentant les différentes régions, préfectures et provinces du Royaume venues renouveler leur allégeance à Amir Al-Mouminine.

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’Etat-Major général des Forces Armées Royales (FAR), accompagné de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan et de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a reçu, mercredi au Cercle-mess officiers de la Garde Royale à Tétouan, le Général de Corps d’Armée, Abdelfattah Louarak, Inspecteur général des FAR, qui a présenté au Souverain un message de vœux, de fidélité et de loyalisme des officiers, sous-officiers et militaires de rang des FAR, à l’occasion du 20ème anniversaire de l’accession de S.M. le Roi au Trône de Ses glorieux Ancêtres. Sa Majesté le Roi a, par la suite, été salué par les majors de promotion lauréats des grandes écoles et instituts militaires et paramilitaires.

L’Economiste :

• Les exportations vers la France, l’Espagne et les Etats Unis ont totalisé 11,6 milliards de dollars en 2015. En excluant les produits intermédiaires importés qui ont été utilisés dans la fabrication des biens exportés vers ces trois pays, le montant global revient à 8 milliards de dollars. Cette méthode de calcul qui tient compte uniquement de la valeur ajoutée locale permet une appréciation plus pertinente des échanges extérieurs et des impacts sur la croissance et l’emploi. Cela dit, elle ne change rien au déficit commercial qui a culminé 206 milliards de dirhams l’année dernière.

• Le compteur est enclenché pour les sociétés faisant appel public à l’épargne. La loi 20-19 sur les sociétés anonymes, publiée au bulletin officiel, leur accorde un an pour se conformer. La nouvelle disposition porte sur la nomination d’un ou plusieurs administrateurs indépendants. Les structures concernées disposent donc encore de huit mois pour se plier à cette obligation. Les sociétés faisant appel public à l’épargne devront donc nommer un ou plusieurs administrateurs pour siéger dans leur conseil d’administration.

Aujourd’hui le Maroc :

• La direction des médicaments rassure : pas de pénurie de Levothyrox sur le marché. « L’approvisionnement du marché en Levothyrox est aujourd’hui normal », a affirmé Jamal Taoufiq, directeur du médicament et de la pharmacie. Ce dernier fait savoir que « la consommation au Maroc est de 300.000 à 320.000 boites par mois. En juillet, 330.000 boites ont été consommées. Ce vendredi, le Maroc va recevoir 600.000 nouvelles boites, ce qui représente deux mois de consommation.

• C’est aujourd’hui qui sera dévoilée l’identité de l’entité qui se chargera du marquage fiscal de certaines marchandises soumises aux taxes intérieures de consommation. L’administration des douanes et impôts indirects procédera à l’ouverture des plis à l’appel à concurrence lancé à ce propos visant à désigner le nouveau prestataire habilité à produire ou fabriquer les marques fiscales. Une démarche inscrite dans le cadre du renforcement des mesures préventives de lutte contre la fraude, la contrebande et la protection du consommateur. En effet, le marquage fiscal répond aux soucis d’harmonisation des instruments juridiques avec les standards internationaux en matière de traçabilité et suivi des produits soumis aux taxes intérieures de consommation.

Al Bayane :

• Le Maroc et l’Irlande ont œuvré à renforcer leurs relations bilatérales d’une manière « très remarquable » au cours des dernières années et sont déterminés à diversifier leurs partenariats pour couvrir différents secteurs, a indiqué la télévision irlandaise RTE dans un reportage sur son site web. Partageant les mêmes valeurs universelles, les deux pays sont très attachés au système du multilatéralisme et à la coopération internationale, a relevé la même source, notant que « la présence d’une ambassade marocaine active à Dublin depuis 1992 a donné lieu à une série d’actions et d’événements qui ont promu le modèle de stabilité et de prospérité que représente le Maroc dans sa région ».

• En 2018, le cours de référence du dirham a évolué tout au long de l’année à l’intérieur de la bande de fluctuation. Sur la période allant du 15 janvier au 31 décembre, il s’est déprécié de 3,6% face au dollar, indique Bank Al Maghrib dans son rapport sur l’exercice 2018. Comparativement aux monnaies des autres principaux pays partenaires et concurrents, le dirham s’est notamment renforcé en moyenne de 37,1% contre la livre turque, de 12,8% vis-à-vis du dinar tunisien et de 1% par rapport au yuan chinois. Dans ce contexte, le taux de change effectif3 est ressorti en appréciation de 2,1% en termes nominaux et, eu égard à un différentiel d’inflation en faveur du Maroc, de 1,2% en termes réels, relève la même source.

L’Opinion :

• Sur une liste de 129 pays, le Maroc est classé 74ème dans l’indice mondial 2019 de l’innovation publié par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), en partenariat avec différents autres acteurs et institutions internationales. Deux places ont été alors gagnées par rapport au précédent classement. Cet indice mondial de l’innovation classe les économies mondiales étudiées sur la base de leur capacité d’innovation en se basant sur plus de 80 indicateurs, dont l’institution, les ressources humaines, la recherche scientifique, la sophistication de l’environnement des affaires et le rendement universitaire, entre autres.

• Le comité exécutif du parti de l’Istiqlal salue la portée du discours royal. Il estime que ce discours est porteur d’une volonté forte et d’une interaction clairvoyante avec les attentes des citoyens dans la mesure où il affirme la nécessité insuffler un nouveau souffle aux réformes par le rétablissement de la confiance dans les institutions, surtout celles représentatives. Le comité exécutif considère par ailleurs que l’appel du Souverain à élaborer une génération nouvelle de plans sectoriels dot être précédé par l’évaluation des stratégies sectorielles qui ont été mises en œuvre, et ce, par des instances indépendantes dans l’optique, d’une part, d’assurer l’impartialité et l’objectivité et, d’autre part, de permettre au gouvernement d’établir de nouvelles orientations qui seront en phase avec les défis à venir.

Libération :

• Dans le cadre de ses activités de promotion et de soutien au secteur de l’IT et du digital au Maroc, la Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI) accompagne la réflexion nationale autour du nouveau modèle de développement de notre pays, notamment sous l’angle digital et numérique. L’objectif étant d’accompagner la transition digitale du Royaume et in fine positionner le secteur de l’IT comme une locomotive de croissance et de développement du Maroc. En effet, les secteurs de l’IT et du digital deviennent de plus en plus prégnants dans les stratégies sectorielles, mais également à l’échelle gouvernementale, notamment à travers le vaste programme e-gov.

• Le vice-Emir du Qatar, Cheikh Abdallah Ben Hamad Al-Thani, a reçu, à Doha, Mohamed Setri qui lui a remis ses lettres de créance en tant qu’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume au Qatar. Il a souhaité au diplomate marocain plein succès dans ses missions et aux relations entre le Maroc et l’Etat du Qatar davantage de progrès et de prospérité. Mohamed Setri a été reçu aux côtés des ambassadeurs d’Afghanistan, d’Australie et de Chine qui ont aussi remis leurs lettres de créance au vice-Emir.

Al Alam :

• Le Maroc a réussi, au cours des vingt ans de règne de SM le Roi Mohammed VI, à emprunter le chemin de la modernité et du progrès, tout en restant attaché à ses profondes racines ancestrales et à son identité, a souligné Miguel Ángel Moratinos, Haut représentant pour l’Alliance des civilisations. « Le Maroc a pu, au cours des vingt dernières années, unir la société autour d’un projet national adapté aux évolutions multiples que connait le monde aujourd’hui, préserver son identité et s’ouvrir au nouveau monde de la technologie et du modernisme », a affirmé Moratinos dans une tribune publiée par le quotidien espagnol « La Vanguardia », sous le titre « Vingt ans de règne de SM le Roi Mohammed VI ». Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, a présidé, mardi après-midi au Palais Marchane à Tanger, une réception à l’occasion du 20ème anniversaire de l’accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres. Au début de cette cérémonie, Sa Majesté le Roi a salué les couleurs nationales au son de l’hymne national, alors que retentissait une salve de 21 coups de canon. Le Souverain a ensuite été salué par plusieurs personnalités marocaines et étrangères venues présenter leurs voeux à SM le Roi en cette heureuse occasion.

Bayane Al Yaoum :

• SM le Roi a invité le gouvernement à commencer la préparation d’une nouvelle génération de grands plans sectoriels. Dans son dernier discours adressé à la Nation, le Souverain a souligné que la « rénovation du modèle de développement national n’est pas une fin en soi, elle est le préalable à l’émergence d’une étape nouvelle dans laquelle nous souhaitons, avec l’aide de Dieu, engager le Maroc ».

Rissalat Al Oumma :

• En 2018, la circulation fiduciaire a progressé en valeur de 7% pour atteindre 249 milliards de dirhams, soit 30% de l’agrégat monétaire M1 et l’équivalent de 23% du PIB, indique Bank Al Maghrib dans son rapport annuel sur l’exercice 2018. La circulation des billets s’est inscrite en hausse de 7% à 245 milliards de dirhams et 1,7 milliard de billets, dominée à hauteur de 51% par les coupures de 200 dirhams. Le volume global des billets servis à l’économie a progressé à 2,7 milliards de billets en 2018, en hausse de 4%.

Akhbar Al Yaoum :

• La crise de la Samir semble empirer de plus en plus. Les salariés de cette raffinerie ont annoncé un sit-in ouvert en fin de semaine devant le siège de la société dans la ville de Mohammedia. El Houcine Yamani, secrétaire général du syndicat national des industries du pétrole et du gaz, a déclaré au journal que cette manifestation interpelle l’Etat à faire en sorte que cette raffinerie reprenne sans tarder son activité et que les droits des salariés soient sauvegardés.

Al Massae :

• Alors que plusieurs parties doutent de la qualité et de l’effet des médicaments génériques, le ministre de la Santé, Anas Doukkali, a envoyé une note d’information aux établissements d’industrie pharmaceutique leur informant du lancement de la bioéquivalence des médicaments génériques fabriqués localement ou importés. Cette note comporte un plan d’action pour vérifier la qualité de ces médicaments génériques et leur conformité aux princeps. Ali Lotfi, président du réseau marocain de défense du droit à la santé a déclaré au journal que les lobbies de l’industrie pharmaceutique appréhendent avec angoisse cette démarche, car ils veulent continuer à vendre les princeps pour réaliser des marges bénéficiaires plus importantes.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al Maghrib, a présenté devant SM le Roi le rapport annuel sur l’exercice 2018. Ce rapport global a dévoilé, des chiffres à l’appui, le rythme de croissance et le recul de plusieurs secteurs de l’économie nationale. Dans un environnement incertain, l’économie nationale a continué de croître à des rythmes faibles à modérés, avec une croissance de 3,0%, indique ce rapport, notant que les conditions climatiques propices pour la deuxième année consécutive ont permis de maintenir une évolution positive de la valeur ajoutée agricole.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.