Une affaire embarrassante qui va faire couler beaucoup d’encre. Et pour cause, la princesse Haya Al Hussein, épouse de l’émir de Dubaï Mohammed bin Rashid Al Maktoum, a été aperçue, mardi à l’occasion d’une audience à la Cour suprême de Londres, et ce pour la première fois depuis qu’elle a fui les Emirats, le mois dernier, avec son fils et sa fille.

Selon l’agence britannique « Press Association (PA) », la princesse Haya s’est rendue à la Cour suprême de Londres pour une audience devant le juge aux affaires familiales, afin de statuer sur la garde de ses enfants et demander à être placée sous ordonnance de protection contre un mariage forcé.

Lors de cette audience à laquelle seule la presse britannique était autorisée à assister, la princesse Haya était accompagnée de son équipe d’avocats, dont Fiona Shackleton, qui n’est autre que la conseillère juridique du prince William et du prince Harry.

Son mari, qui réclame le retour de ses enfants aux Emirats, est défendu, quant à lui, par Lady Helen Ward, célèbre avocate qui a réglé les conflits matrimoniaux d’une panoplie de vedettes dont la comtesse Karen Spencer (l’épouse du frère de Lady Di), le compositeur Andrew Lloyd Webber ou encore Guy Ritchie lors de son divorce d’avec la pop star américaine Madonna.

+ Haya a fui les Emirats après « l’arrestation » et « l’emprisonnement » d’une autre princesse +

Dans un communiqué de presse, la princesse Haya et son époux ont confirmé avoir lancé une une procédure concernant leurs enfants, après une audience privée qui s’est tenue plus tôt au mois de juillet, soulignant que « ces procédures concernent le bien-être des deux enfants issus de leur mariage et ne concernent pas une question de divorce ou de finances ».

La princesse Haya, 45 ans et demi-sœur du roi de Jordanie, Abdallah II, avait épousé l’émir Mohammed bin Rashid, 70 ans, en 2004. Ensemble, ils ont eu deux enfants, Jalila, une fille de 11 ans, et Zayed, un garçon de 7 ans.

Selon le quotidien britannique The Daily Mail, cité par le site « journal des femmes », la princesse Haya a fui les Emirats après avoir appris « l’arrestation et l’emprisonnement » de la princesse Latifa Al Maktoum, une des filles de l’émir, fruit de son union avec une autre épouse, à la suite de sa tentative avortée de fuir Dubaï et de gagner les Etats-Unis via le Sultanat d’Oman.

Haya aurait eu ainsi peur qu’il ne lui arrive la même chose avant de décider de fuir d’abord vers l’Allemagne pour y demander l’asile puis de trouver refuge à Londres où elle réside dans la propriété de Kensington Palace Gardens qu’elle avait rachetée en 2017.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.