Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi :

Le Matin :

• Le Haut Commissariat au Plan (HCP) et l’Office national de la Statistique (ONS) de Mauritanie, ont signé, jeudi à Rabat, une convention de coopération en matière de renforcement des capacités statistiques. Signée par le Directeur général de la Statistique et de la Comptabilité nationale du HCP, Mohammed Bircharef et le Directeur général de l’ONS, Mohamed Mokhtar Ahmed Sidi, cette convention vise à échanger les expériences et les expertises entre le Maroc et la Mauritanie dans divers domaines liés notamment aux statistiques générales, à la comptabilité nationale, à la numérisation et aux recherches nationales. Intervenant à cette occasion, le Haut commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami a souligné l’importance de cette convention pour les deux parties puisqu’elle constitue un exemple à suivre en matière de coopération Sud-Sud, relevant l’impérieuse nécessité de renforcer les capacités statistiques et de partager les expertises en vue de revigorer la coopération en matière de statistique entre les pays maghrébins en particulier et les pays africains qui accusent un retard dans ce domaine.

• La Présidence du ministère public et l’organisation non gouvernementale DIGNITY-Institut danois contre la torture ont signé, jeudi à Rabat, un mémorandum d’entente portant sur le renforcement du partenariat en matière de lutte contre la torture. Signé par le président du Ministère public, Mohamed Abdennabaoui et la directrice des programmes pour DIGNITY, Sos Nissen, le mémorandum a pour objectifs de partager les connaissances et les meilleures pratiques en matière de lutte contre la torture et les mauvais traitements, ainsi que d’échanger et d’organiser des activités sur le rôle principal joué par les procureurs dans la prévention et la lutte contre la torture et les mauvais traitements. Le Maroc et le Danemark sont membres essentiels de l’Initiative de la convention contre la torture lancée en 2004, qui aide les États à surmonter les obstacles, à la ratification et à la mise en œuvre de la convention des Nations Unies contre la torture par le biais de partenariats solides et de coopération entre les États.

Libération :

• La Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a prononcé des peines allant de cinq ans de prison ferme à la peine capitale à l’encontre des accusés dans l’affaire du meurtre des deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil (province d’El-Haouz). Ainsi, les trois principaux accusés, Abdessamad El Joud, Younès Ouziad et Rachid Afati, ont été condamnés à la peine de mort. Quant à Abderrahmane Khayali, il a été condamné à la perpétuité. Par ailleurs, une peine de 30 ans de réclusion ferme a été prononcée contre Nouredine Belaabed, Hicham Nazih et Khmayej Abdelkébir et 25 ans de prison ferme pour Abdellatif Driouch, Hamid Ait Hmed, Abdelghani Chaati et Aaqel Zeghari.

• « Une société ou chaque membre de la famille vit en sécurité, réalise ses objectifs aussi bien personnels que professionnels » C’est l’ambition mais néanmoins ardu objectif auquel s’attache l’Association Family School. Créée il y a un peu plus de deux ans, cette structure à but non lucratif s’assignait comme objectif de répondre à un vieux serpent de mer. Une cause qui remonte à la nuit des temps et qui met en scène la relation parent-enfant, avec l’éducation pour trait d’union. Nul doute que tout un chacun est conscient de la relation de cause à effet qui régit l’éducation parentale et la destinée des enfants. Ce lien indéfectible qui mène vers l’échec ou la réussite. Idem pour Nada Diouri, présidente fondatrice de Family School, jusqu’au jour où elle s’est rendue compte que le lien s’est distendu. Cette nouvelle tendance fut l’une des principales raison de la création de la Family School.

L’Opinion :

• Le secrétariat d’Etat chargé de la formation professionnelle a organisé une journée de communication autour de l’insertion des lauréats pour une meilleure adéquation Formation-Emploi. Placée sous le thème « Le suivi de l’insertion des lauréats pour une meilleure Adéquation Formation & Emploi », cette journée s’inscrit dans le cadre des échanges et du partage autour des nouveautés du système de la formation professionnelle avec les partenaires et les intervenants dans le domaine, indique un communiqué du secrétariat d’Etat. Cette rencontre a été consacrée à la présentation des efforts déployés par ce département pour une meilleure adéquation formation-emploi, ainsi que l’état d’avancement du programme d’appui de l’Union Européenne à la formation Professionnelle pour l’amélioration de l’employabilité des jeunes.

• L’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR) a organisé un atelier national pour la promotion de la convention sur la sûreté nucléaire (CSN) auprès de l’ensemble des acteurs nationaux concernés. A cette occasion, le directeur général de l’AMSSNuR, Khammar Mrabit a affirmé que le but de la convention sur la sûreté nucléaire, ratifiée par le Maroc en mai 2019, est d’atteindre un niveau élevé de sûreté dans les installations nucléaires, soulignant que cet atelier, organisé en coopération avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), « représente une plateforme de partage d’expériences en faveur de l’amélioration du niveau de sûreté et de sécurité nucléaires et de la protection de l’Homme, de l’environnement et de la société ».

Al Bayane :

• Le nouveau siège de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) à Casablanca a été inauguré, jeudi à la Marina, en présence de plusieurs personnalités du monde culturel, médiatique, artistique et économique. Aménagé sur une superficie de 600m², ce siège regroupe trois entités, à savoir le pôle régional Casablanca-Settat, la rédaction « Economie et finances » et MAP Digitale, eu égard au poids stratégique de Casablanca et à l’intensité de son activité économique, culturelle et sociale. La cérémonie d’ouverture de ce nouveau siège a été marquée par la présence notamment du Wali de la région de Casablanca–Settat, Gouverneur de la préfecture de Casablanca, Said Ahmidouch, et du gouverneur de la préfecture d’arrondissements de Casablanca-Anfa, Rachid Afirat. « Aujourd’hui pour nous, est assurément un jour de fierté. La symbolique de ce jour où la MAP conçoit, aménage et ouvre un nouvel espace professionnel de travail est très importante pour nous tous », a dit le Directeur Général de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi, dans une allocution de circonstance.

• Le premier groupe de pèlerins marocains s’est rendu, jeudi, à destination des Lieux Saints de l’Islam pour y accomplir le rite du pèlerinage au titre de l’année 1440 de l’hégire (2019). Avant le départ de ce premier contingent de l’aéroport Rabat-Salé, lecture a été donnée par le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, du Message adressé par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, aux pèlerins marocains. Dans ce message, le Souverain a exhorté les pèlerins marocains à incarner les vertus emblématiques de leur patrie, d’être les porte-étendards de sa civilisation séculaire et de son identité, illustrée par l’attachement aux symboles sacrés et aux constantes nationales, en l’occurrence la modération et l’esprit du juste milieu, l’unité doctrinale et le rejet de toute forme d’extrémisme et d’exclusion.

Akhbar Al Yaoum :

• Le Conseil de gouvernement a adopté un projet de décret qui définit les conditions et les modalités de recrutement des agents de police des carrières et de la constatation des infractions. Ce projet de décret s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi relative aux carrières publié en 2015. Le projet de décret oblige également les agents de police des carrières à prêter le serment légal conformément à la législation en vigueur, et à être munis de cartes prouvant leur identité lors de la constatation d’infractions commises dans les carrières et de rédaction de procès verbaux à leur sujet.

• Mustapha Ramid, ministre d’État chargé des droits de l’Homme, a présenté à Rabat le premier rapport du genre, qui dresse un bilan de 8 ans en matière des droits de l’Homme. Selon lui, les droits sont plus protégés que jamais par l’Etat, ses institutions et conformément à la Constitution. Ledit rapport comprend un diagnostic et une évaluation de la situation des droits de l’Homme à travers quatre axes principaux, en l’occurrence la consolidation du processus démocratique et de l’édification institutionnelle pour la protection et la promotion des droits de l’Homme, la protection des droits de l’Homme dans la législation et la pratique, l’évolution de la pratique conventionnelle au Maroc et le suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’Instance Équité et Réconciliation (IER).

Al Ahdat Al Maghribia :

• Saad Dine El Otamni, Chef du gouvernement, se rendra à Dakhla, ce week-end, avec une équipe gouvernementale, dans le cadre des visites programmées aux régions, lancés il y a deux ans. Cette visite a pour objectif de consolider la régionalisation avancée et de consacrer la politique de proximité à travers la communication avec les élus et présidents des communes, a-t-il souligné. Il a par ailleurs appelé l’ensemble des départements gouvernementaux et les administrations à la mobilisation pour réussir cette visite, ainsi que les chantiers de développements lancés, aussi bien dans cette région que dans les autres régions du Royaume.

• Le nombre d’enfants bénéficiaires des prestations de l’enseignement préscolaire est passé de 699.265 en 2017-2018, soit 49,60% des enfants d’âge préscolaire, à environ 800.000 (55.76%) en 2018-2019, a indiqué à Rabat le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi. S’exprimant à l’occasion de la rencontre nationale pour la présentation du bilan du « Programme national de généralisation et de développement de l’enseignement préscolaire: année 2018-2019 », Amzazi a affirmé que plus de 100.000 nouveaux enfants ont été inscrits au titre de cette année, alors que le taux de scolarisation a gagné plus de six points. Le nombre d’éducateurs est passé de 36.903 en 2017-2018, à 38.058 en 2018-2019, soit la mobilisation de plus de 1.150 nouveaux éducatrices et éducateurs, a-t-il précisé.

Al Alam :

• Le Maroc est un des rares pays à contribuer à la sécurité alimentaire de l’Afrique voire de la planète, a estimé l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo, qui était en visite au Maroc (15-16 juillet courant) en compagnie de plusieurs personnalités politiques et économiques du Nigeria, d’Afrique du Sud, du Kenya et du Lesotho. Notant que le Maroc se distingue sur le continent africain par la diversité de ses productions et exportations, Obasango a affirmé que le Royaume est un exemple pour l’Afrique car il n’existait pas beaucoup de pays africains, voire aucune nation africaine qui soit capable d’assurer sa propre sécurité alimentaire et celle des autres en exportant ses engrais et en installant des usines d’engrais dans d’autres pays. »L’inauguration récente du port Tanger Med II qui porte la capacité globale du complexe portuaire à 9 millions de conteneurs est un autre exemple de la particularité du Maroc », a indiqué Obasanjo dans un entretien exclusif accordé au portail électronique d’information « Medias24 », jugeant le port « impressionnant et même exceptionnel » en Afrique.

• En l’espace de quelques années, le Maroc a émergé comme l’un des acteurs les plus en vue de l’industrie automobile, un choix d’autant plus stratégique que le secteur affiche de belles performances tant en termes d’exportations que d’attractivité des investissements. L’envolée des exportations combinée à l’implantation d’équipementiers de référence mondiale et de géants de la construction automobile illustrent, d’année en année, la pertinence de cette stratégie tout en consacrant la place du Royaume dans la cour des grands en Afrique et dans le pourtour euro-méditerranéen. En chiffres, les exportations de la branche automobile sont passées de 14,7 milliards de dirhams (MMDH) à près de 65,1 MMDH à fin 2018, soit une nette progression moyenne de 14,5 % par an. Ce sont pas moins de 116.600 postes d’emploi qui ont été générés depuis le lancement du Plan d’accélération industrielle (PAI) en 2014, pour une capacité de production installée de 700.000 véhicules.

Bayane Al Yaoum :

• Les visites qu’effectue une importante équipe gouvernementale aux régions ont pour objectif de consolider la régionalisation avancée et de consacrer la politique de proximité à travers la communication avec les élus et présidents des communes, a affirmé à Rabat le Chef du gouvernement Saad Dine El Otamni. Ces visites, qui permettent d’identifier les problèmes et de faire le point sur l’avancement des projets au niveau de chaque région, ainsi que d’assurer le suivi de la mise en œuvre de la régionalisation avancée, ont été entamées il y a deux ans en respectant un ordre logique, des régions qui enregistrent une croissance faible à celles qui connaissent une croissance élevée, a expliqué El Otmani à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. Il a aussi indiqué que la méthodologie suivie lors de ces visites est basée essentiellement sur la sélection d’une équipe gouvernementale en harmonie avec les chantiers et priorités de la région visitée, outre le contact et la préparation, avec les autorités préfectorales et les administrations régionales, des projets prioritaires, faisant savoir que ces visites offrent l’occasion de dépasser certains problèmes.

• Le Royaume du Maroc « a toujours été fortement engagé en faveur des libertés religieuses et continue à déployer des efforts pour promouvoir la paix à travers le dialogue interreligieux et la tolérance », a affirmé à Washington la Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta. Dans une allocation à l’occasion de sa participation à la 2ème Réunion ministérielle pour la promotion des libertés religieuses, qui s’est tenue du 16 au 18 juillet dans la capitale fédérale américaine, Boucetta a souligné que le Maroc « continue d’être concrètement engagé en faveur des actions entreprises dans le prolongement de cette conférence ».A cet égard, a-t-elle noté, le Maroc se réjouit d’accueillir prochainement la 1ère Conférence régionale sur la préservation du patrimoine culturel et religieux, une initiative saluée par le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo comme l’une des quatre rencontres de par le monde qui s’inscrivent dans le cadre des actions de suivi de la réunion ministérielle de Washington et dans le prolongement de la Déclaration et du Plan d’action de Potomac, ayant sanctionné l’édition de l’année dernière de cette conférence.

Al Massae :

• L’écart entre les salaires dans le secteur privé et le secteur public s’est considérablement creusé. Selon la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), le salaire mensuel moyen dans le privé n’excède pas 5.188 dirhams, alors que dans le secteur public il s’élève à 7.549 dirhams, où les salaires des employés représentent 33,39% des dépenses de l’Etat. Les chiffres de la CNSS montrent que 14% seulement des employés du privé perçoivent un salaire dépassant 6.000 dirhams, alors que près de 30% des fonctionnaires perçoivent des salaires compris entre 6.000 et 8.000 dirhams. Les statistiques révèlent également qu’une partie importante des employés déclarés touchent un salaire inférieur au SMIG. • Des experts ont exprimé leur optimisme quant à l’avenir de l’assurance « Takaful » au Maroc et dans le monde islamique en général. Les participations financières internationales dans l’assurance Takaful connaissent une tendance haussière, estimée en 2016 à 12,5%, selon un rapport du Conseil des services financiers islamiques. Lors d’un colloque organisé cette semaine à Casablanca, les experts ont passé en revue les services les plus importants proposés par l’assurance Takaful aux bénéficiaires, notamment les avantages liés à la gestion, à la législation, aux excédents, aux investissements, etc.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• La chargée d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis à Rabat, Stepahnie Miley a affirmé, jeudi à Rabat, la volonté de Washington de renforcer les relations avec le Maroc dans divers domaines. Lors d’une entrevue avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, Mme Miley a indiqué que le Royaume se veut un pays stratégique pour les Etats-Unis, soulignant l’importance de renforcer les relations entre le Congrès américain et le parlement marocain. Selon un communiqué de la Chambre des représentants, la diplomate américaine a passé en revue les différents aspects de la coopération entre les deux pays, mettant en avant les rôles joués par l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et le Millennium Challenge Corporation (MMC) dans les domaines de la formation de la jeunesse, les échanges scientifiques, techniques et éducatifs, outre l’utilisation des technologies modernes dans le domaine agricole.

• Conformément aux dispositions de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable, signé entre le Royaume du Maroc et l’Union européenne (UE) le 14 janvier dernier, la première Commission mixte, composée des représentants des deux parties, a achevé ses travaux, jeudi à Rabat, indique le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. A cet effet, les parties ont constaté que l’Accord a satisfait aux formalités nécessaires à son accomplissement auprès des institutions respectives qui l’ont approuvé, précise la même source dans un communiqué. Au cours de cette réunion, les parties ont passé en revue les modalités pratiques et les aspects techniques devant être respectés par les navires européens pour l’exercice de l’activité de pêche dans le cadre de la gestion durable des pêcheries. A ce titre, les premières licences de pêche seront accordées par le Département de la Pêche Maritime dans les jours à venir.

Rissalat Al Oumma :

• Le ministre espagnol de l’Agriculture, de la pêche et de l’alimentation en fonction, Luis Planas, a fait part de la « satisfaction » du gouvernement de son pays de l’adoption définitive de l’Accord de pêche durable entre le Maroc et l’Union européenne (UE), après sa ratification par le Royaume. Cité dans un communiqué de son département, M. Planas a mis en avant l’importance de cet accord pour le secteur de la pêche espagnol, principalement pour certains segments des flottes de l’Andalousie, des Canaries et de la Galice, précisant qu’en vertu de cet accord, l’Espagne va obtenir plus de la moitié des 138 licences possibles, soit près de 92 licences. La première commission mixte du nouveau Protocole de pêche Maroc-UE, qui a achevé ses travaux jeudi à Rabat, a examiné les modalités pratiques et les aspects techniques nécessaires pour la délivrance des premières licences, a rappelé le ministre, précisant que les armateurs espagnols ont déjà préparé les dossiers relatifs à la demande de licences de pêche et effectué les paiements nécessaires au démarrage de l’activité la semaine prochaine.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.