Bien que l’Etat des Emirats Arabes Unis soit dirigé par Khalifa bin Zayed, c’est son frère cadet, le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohamed bin Zayed (MBZ), qui mène « la baraque », selon le site Time.com.

Le site qui a établi une liste des 100 personnalités les plus influentes dans le monde, estime que « MBZ a dépassé ses rivaux – les Iraniens, les Frères musulmans et le Qatar – avec des paris risqués: des troupes au Yémen, un blocus imposé au Qatar et des mesures répressives jalonnées de réformes chez lui ».

« Son penchant pour la prise de risques a inspiré ses imitateurs: Mohammed ben Salman, le prince héritier de l’Arabie saoudite qui a beaucoup copié le jeu de MBZ », relève encore le site.

Et d’ajouter que « la première approche militaire de MBZ, qui a valu aux EAU le surnom de « Little Sparta » par certains officiels américains, consiste à supporter les coûts relatifs à la guerre au Yémen et à la réputation (de son pays) dans les capitales occidentales », souligne le Time.com. Rappelant que Mohamed bin Zayed, qui a fréquenté l’Académie royale militaire de Sandhurst, est un visionnaire.

Selon la même source « sa ferme conviction que les avantages compensent les coûts le pousse à aller de l’avant ».

Selon les observateurs, avec son frère Khalifa Bin Zayed, assez malade pour gouverner, MBZ a pris le contrôle du secteur de la sécurité et a étendu son pouvoir en tant que calife à la place du calife d’Abu Dhabi.

Son obsession pour la surveillance et le contrôle du régime est devenue entre-temps la raison d’Etat des Emirats, en plus de son désir de voir s’installer des pouvoirs stables et autoritaires dans l’ensemble du monde arabe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.