Trente-trois personnes sont mortes jeudi au Japon dans l’incendie criminel qui a ravagé un studio d’animation.

Le drame est survenu dans la matinée dans un quartier résidentiel de Kyoto, dans l’ouest du Japon et le mobile du suspect, accusé d’être entré dans le bâtiment et d’y avoir répandu de l’essence avant de l’enflammer, reste toujours inconnu.

L’individu soupçonné d’avoir mis le feu dans le studio d’animation a été vu auparavant dans une station-service remplissant des bidons de carburant, selon les médias nippons.

Deux victimes ont été piégées au rez-de-chaussée et 31 autres aux deux étages ou dans les escaliers menant au toit, a indiqué à la presse un porte-parole des pompiers.

Plus de 70 personnes se trouvaient dans cet immeuble de la société Kyoto Animation et 36 personnes ont été transportées à l’hôpital, dont 10 grièvement atteints.

La police a de son côté expliqué que l’incendiaire présumé, un homme de 41 ans, « a versé un liquide inflammable et a mis le feu ».

Quelque 35 camions de pompiers, des ambulances et de nombreux véhicules de police ont été dépêchés sur les lieux.

Le Japon est parfois le théâtre de délits sanglants de la part d’individus pris d’un accès de violence, dont des attaques au couteau et des incendies meurtriers.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.