Par Mustafa Kinit ***

Le Renard est réapparu et est retourné dans la grange, il n’a pas fui comme l’a fait le taureau dans le célèbre poème d’Ahmed Matar. C’était juste une rumeur qu’a démentie un communiqué officiel.

Le Renard a tweeté:

« Nous nous sommes mis d’accord de garder le silence… Le silence des agneaux, ce n’est pas dans leur intérêt de parler, Le Renard ne quittera pas la grange.

Mais nous refusons de lui accorder une dernière chance…

Nous ne voulons pas qu’il continue à dévorer 80 poussins par mois, après avoir jeté notre ballon dans l’enfer.

Et vous savez ce que représente l’enfer, dix-sept l’assistent…

Des assistants d’un gros calibre qui profitent de leur part du butin.

Ils ne se soucient point du ballon rond.

Mais il est certain que le départ du Renard est une question de temps, ni plus ni moins, dont l’annonce nécessite quelques dispositions.

Il y a un deal en préparation sur un feu doux dans le secret, mais son odeur a commencé à atteindre les nez de ceux qui sentent mieux, ou comme l’a dit un poète anonyme :

Votre nez est le seigneur des nez, vous, vous êtes à Rabat et votre nez fait des rondes à la Mecque. 

Lakjaa se mure dans le silence, compte les jours que Dieu lui a réservés à la tête de la fédération.

Et les Marocains chantent avec Oum Kalthoum:

« Ne me fais pas patienter par des promesses

 Des mots mielleux et des serments

Moi, que j’aie patienté longtemps

Sur le feu, dans le tourment et l’humiliation

C’était une erreur et elle ne se reproduira plus « .

Les Marocains ne se préoccupent pas de cette grande fuite en avant de Lakjaa dont ils ne se soucient même plus de lui.

Il a déclaré avant la CAN: « Nous n’accepterons rien que la finale », mais il a accepté l’élimination dès les 16èmes, car comme le dit l’adage: « L’erreur de calcul ne se couvre point », et le public aujourd’hui ne se satisfera que de son départ de la fédération et le départ de Renard, avant ou après lui, ce n’est pas important.

Le public marocain a été blessé dans sa dignité, humilié, et victime d’un grand mensonge et ne supporte plus d’être victime davantage de duperies.

Le public marocain n’acceptera rien que le départ de Lakjaa.

Qu’il nous laisse notre ballon …

Et parte définitivement comme l’ont fait ceux d’avant lui.

*** Mustapha kinit est le directeur du site arabophone Kafapresse

 N/B: La traduction de l’arabe de cette chronique a été faite par Article19.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.