« Non à l’injustice », tel est le slogan scandé, ce mardi matin devant le Parlement, par des dizaines de manifestants représentant le syndicat des opticiens du Maroc. Après la manif devant le ministère de la Santé, les opticiens sont venus sensibiliser les élus du peuple de « la gravité » de leur situation, disent-ils.

Dans une déclaration à Article19.ma, Mme Mina Ahkim, présidente du Syndicat professionnel national des opticiens du Maroc (SPNOM), « l’article 6 du projet de loi 45.13 » serait la pomme de discorde.

« Cette nouvelle loi veut nous priver d’un de nos droits les plus fondamentaux celui de l’examen (visuel) … un droit d’exercer, comme le précise le Dahir du 04 octobre 1954, qui réglemente l’exercice de la profession d’opticien-lunetier. Tout, jusqu’à notre formation, nous permet de pratiquer cet examen. En faisant cela, le gouvernement et le ministère de la Santé cherchent à renvoyer notre profession 65 ans en arrière », affirme Mme Ahkim.

La balle est dans le camp des législateurs maintenant.

Affaire à suivre …

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.