Comme si les Saoudiens étaient dans le besoin, se demande-t-on? Le ministre des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a révélé que les prix du pèlerinage (Hajj) ont augmenté de 3.356 dirhams cette année, suite à la décision des autorités saoudiennes d’augmenter les prix du transport, des services fournis par l’institution des « Mutawifin » (ceux qui accompagnent les pèlerins pendant le rituel du pèlerinage), d’ajouter les repas d’une journée en plus, et à l’augmentation du taux de change du Riyal saoudien et du coût élevé du nouveau vaccin.

En réponse aux critiques des parlementaires, le ministre, dont les propos ont été relayés par le site arabophone alyaoum24, a souligné que l’État ne peut prendre en charge une partie des charges, car le pèlerinage, conformément aux préceptes de l’Islam, reste lié à la capacité financière de l’individu.

Il a ainsi rejeté sur les autorités saoudiennes l’augmentation des prix qui ont atteint cette année environ 3356 dirhams, précisant que les prix des transports en Arabie saoudite ont augmentés de 1490 dirhams en plus de la hausse du prix des services fournis par la Fondation saoudienne des Mutawifin de 68 dh.

Le ministre a ajouté que la hausse du prix du pèlerinage est également due à l’ajout d’une journée de repas (108 dirhams), en plus de l’augmentation du taux de change du Riyal saoudien contre le dirham, et de l’augmentation du coût de la nouvelle vaccination de 290 dirhams.

+ Programmer des vols plus fréquents afin que le séjour des pèlerins ne dépasse pas les 30 jours +

Concernant les conditions difficiles qu’ont connues les pèlerins marocains l’année dernière comme l’ont montré plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, Ahmed Toufiq a une nouvelle fois annoncé la conclusion d’un nouvel accord avec les autorités saoudiennes introduisant 6 nouveaux éléments afin de surmonter les difficultés auxquelles sont confrontés les pèlerins marocains lors des rituels du pèlerinage.

En ce sens, il a annoncé que les autorités saoudiennes ont accepté d’augmenter de 150 le nombre des encadrants marocains, faisant passer leur nombre total de 650 à 850.

Il a ajouté que son département dotera chaque région au Maroc d’encadrants afin que les pèlerins fassent leur connaissance avant leur départ, des encadrants qui vont les accompagner jusqu’à leur retour au pays.

Le ministre a indiqué que son département organisera également des formations à l’intention des encadrants et des accompagnateurs pour les sensibiliser aux changements survenus cette année pour pallier à certaines difficultés de transport et d’hébergement dans les lieux saints et leur permettre de connaître les pèlerins qu’ils accompagneront et qui seront au nombre de 50 pour chacun d’eux en plus d’une formation pour maîtriser l’utilisation de la plateforme d’aide à la localisation Maps.me.

Le responsable a, en outre, loué la réponse positive des autorités de l’aviation civile saoudiennes à la demande de la compagnie aérienne marocaine de programmer des vols plus fréquents afin que le séjour des pèlerins ne dépasse pas les 30 jours.

Ahmed Toufiq a, en outre, souligné, qu’il a été convenu avec la Fondation des « Mutawifin » que les repas soient préparés et servis sur place et de bannir les boîtes de conserve et les repas froids, alors que la zone réservée aux pèlerins marocains à Mina sera maintenue, indiquant que les autorités saoudiennes réfléchissent à trouver des solutions pour les lits superposés entre autres.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.