Advienne que pourra. Le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Hakim Benchamach, a saisi la semaine écoulée le tribunal de première instance de Rabat contre ses adversaires au sein de sa formation politique du « courant de l’avenir » demandant l’annulation de l’élection de Samir Koudar à la tête de la commission préparatoire du congrès national du parti.

Selon le site arabophone alyaoum24, le bureau fédéral, qui fait également l’objet d’une contestation de sa légitimité, a demandé lors de sa dernière réunion au secrétaire général du parti d’intenter un procès contre ses adversaires afin d’empêcher le mouvement contestataire d’organiser le quatrième congrès du parti prévu à la fin du mois de septembre.

A cet effet, Benchamach a chargé des avocats proches de l’ancien secrétaire général du parti, Ilyas Omari, dont le juge renvoyé pour des « fautes professionnelles » et l’ex-avocat du journalistes Hamid Mahdaoui, Mohamed El Haini. Le choix de cet avocat par Benchamach a été vivement critiqué au sein du parti à cause de sa réputation controversée et pour avoir perdu de nombreux procès.

Me El Haini, membre de l’Union socialiste des forces populaires, sera assisté dans cette affaire par l’avocat personnel de l’ancien secrétaire général du PAM Ilyas Omari, Ahmed Arehmouch. Les opposants de Benchamach voient dans le choix de ces avocats le rôle important d’Ilyas Omari dans la confusion qui règne depuis des mois au sein du parti. Ces avocats seront aussi assistés par Khalid Marouni du barreau de Kénitra.

Bien que le parti compte dans ses rangs de nombreux avocats, Benchamach semble avoir décidé de se passer de leurs services à l’exception de Mohamed Lahjouji, ancien député de la circonscription de Ouazzan, est l’un des avocats bien connus de Larbi Mahrach, un des dirigeants du parti que le courant de l’avenir accuse d’être derrière la détérioration de la situation.

Benchamach a renoncé à son avocat, Mohamed Barigou, après avoir été débouté par le tribunal de première instance d’Agadir contre le courant pour l’avenir pour l’empêcher de tenir la deuxième réunion de la commission préparatoire. Barigou est également l’avocat de Benchamach en tant que président de la Chambre des conseillers.

+ Benchamach et le coût politique de son action ? +

Par ailleurs, certains dirigeants du parti s’inquiètent des coûts financiers qu’engendrera un collectif de quatre avocats pour régler un différend interne. Mais ce qu’ils craignent le plus, c’est le coût politique du verdict qui sera prononcé, quelle que soit sa nature. S’il n’est pas en faveur de Benchamach, cela signifierait qu’il aurait perdu dans sa bataille ouverte avec ses adversaires et ainsi légitimer les actions qu’ils ont entreprises pour le renverser. Si le verdict serait en sa faveur, le secrétaire général hériterait tout simplement d’un parti divisé et faible comme le disent ses adversaires qui s’attendent à ce que la majorité de ses membres quitte définitivement le parti.

La plainte déposée par Benchamach pour demander d’annuler l’élection de Samir Koudar à la présidence de la commission préparatoire se réfère au principe selon lequel la justice a pour mission de « préserver la vie partisane et de la protéger de tout ce qui est susceptible de la corrompre contrairement aux dispositions de la Constitution, de la loi et des règlements du parti, ce qui signifie la poursuite par les dirigeants du PAM de la première réunion de la commission préparatoire dont Benchamach avait suspendu les travaux en raison, comme il le prétend, de leur caractère anarchique.

Ce qui est étrange est que Benchamach a écrit dans sa plainte que les objectifs réels de la commission préparatoire dirigée par Koudar, ainsi que ses réunions et décisions, sont « de mettre la main sur le parti et d’anéantir son projet moderniste démocratique, en le liant aux forces de l’obscurantisme et de la régression », en allusion au Parti justice et développement (PJD). Des accusations démenties par le courant du future et ses dirigeants qui soulignent que le tribunal « ne peut en aucune manière approuver de telles théories farfelues ».

Benchamach a soumis au tribunal 16 document, notamment des procès-verbaux de convocations à des réunions émises par lui ou ses opposants, des communiqués du bureau fédéral, un rapport de la commission nationale d’arbitrage et d’éthique et une copie de l’ordonnance d’urgence rendue par le président du tribunal de première instance à Agadir en vertu de laquelle il avait perdu le procès contre le courant de l’avenir.

+ Une affaire vide et sans issue… +

Benchamach espère que ces annexes permettent de combler les lacunes qui étaient à l’origine de son échec dans le procès d’Agadir, car le tribunal avait souligné l’absence des décisions du bureau, absence qui rend valables les recommandations de la commission d’éthique.

Pour leur part, les dirigeants du courant de l’avenir estiment que ce procès « n’est pas une source d’inquiétude » pour eux. Leurs avocats préparent actuellement leurs plaidoyers pour contrer ce qu’ils prétendent être de « fausses allégations » portées devant la justice par Benchamach à commencer par « ses déclarations incomplètes sur ce qui s’est passé lors de la première réunion de la commission préparatoire et la formation récente d’un bureau fédéral à sa mesure ».

Samir Koudar, président de la commission préparatoire, a déclaré à Akhbar alyaoum que « Benchamach nous traîne devant les tribunaux, bien que les différends internes ne doivent pas être réglées de cette manière », soulignant que « l’affaire est vide et que Benchamach devrait se préparer à un verdict qui le choquera ».

Me Abdellatif Ouahbi, avocat et principal acteur du courant de l’avenir, a souligné que Benchamach a porté le différend devant les tribunaux, « une décision dont il doit en porter la responsabilité et les conséquences », expliquant que la défense du courant apportera au tribunal tous les éléments prouvant l’invalidité du procès intenté par Benchamach. Ouahbi était lui-même l’avocat de Koudar lors du procès intenté par Benshmash à Agadir et qu’il avait perdu.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.