Sans précédent, le Sénat américain a pris beaucoup de temps pour confirmer dans leurs fonctions les nouveaux ambassadeurs des Etats Unis. Le futur ambassadeur américain au Maroc, David Fischer, attend depuis plus de 586 jours depuis sa nomination par le président Donald Trump.

Ce retard contraste nettement avec les administrations précédentes, les quatre derniers ambassadeurs américains au Maroc n’ayant attendu que 94 jours en moyenne, selon le site moroccoworldnews.com.

Contacté par Article19.ma, un diplomate marocain a expliqué : “Pour les political appointees, la procédure de confirmation est d’habitude plus lente que pour les diplomates américains de carrière”.

Toutefois ce diplomate, un haut cadre au MAECI qui a requit l’anonymat, a décliné de commenter le retard inédit enregistré dans la confirmation de l’homme d’affaire David Fisher.

Pour rappel, un communiqué datant de 2017 annonçait pour la première fois que le président Donald Trump a nommé l’homme d’affaires américain David T. Fischer au poste d’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, mais rien n’a été fait par le Sénat pour le conformer dans sa nouvelle fonction, souligne le site moroccoworlnews.

En janvier 2019, des documents fédéraux ont indiqué que le Sénat n’avait pas réussi à confirmer M. Fischer en tant qu’ambassadeur des Etats-Unis à Rabat. Les archives du Congrès du 4 janvier indiquent que Fischer figurait parmi les candidats aux hautes fonctions fédérales, dont les candidatures ont été renvoyées pour un examen présidentiel.

+ Mme Miley, la chargée d’affaires gère les affaires courantes en attendant Godot +

Le président Trump a maintenu sa décision, nommant pour la deuxième fois le concessionnaire automobile du Michigan, connu pour être un donateur républicain majeur.

M. Fischer a versé 250 000 dollars aux fonds de soutien du président Trump, et sa nomination comme ambassadeur a été largement perçue aux Etats-Unis dans les cercles politiques comme une expression de gratitude pour son soutien au président Trump.

Cependant, six mois après la deuxième nomination, le Sénat reste toujours dans l’expectative. Pour le moment, Stephany Miley occupe le poste de chargée d’affaires.

David Fisher n’est pas le seul ambassadeur à être nommé, avec Doug Manchester en tête de liste. Le candidat nommé aux Bahamas a déjà attendu 785 jours, tandis que plusieurs autres entre 500 et 600 jours.

Ce retard est probablement dû aux affrontements en cours entre les républicains et les démocrates au Sénat. 

Le président républicain Donald Trump a pointé du doigt les démocrates, tweetant au leader démocrate au Sénat, Chuck Schumer, en décembre 2018, lors du « shutdown ».

«Les chefs d’Etats voudraient savoir pourquoi le sénateur Schumer n’approuve pas les ambassadeurs désignés  par ailleurs!? De même, au sein du gouvernement, les avocats et d’autres ont pris du retard avec un rythme record! ».

« 360 personnes formidables et travailleuses attendent l’approbation du sénateur Schumer, soit plus d’un an de plus que toute autre administration dans l’histoire. Ce sont des gens qui ont été approuvés par des commissions et tous les autres, et pourtant Schumer continue de les empêcher de servir leur pays! Très injuste! ” a tweeté Trump, ajoute le site.

Article19.ma 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.