La police de Tanger a procédé, lundi à minuit, à l’arrestation d’un ressortissant camerounais soupçonné d’appartenir à un réseau criminel s’activant dans la migration illégale et la traite humaine.

Les investigations ont permis d’appréhender le présumé dans la zone de Rahrah à Tanger, à bord d’un véhicule utilitaire transportant 29 candidats à l’immigration clandestine, dont 5 en provenance de la Birmanie, tandis que les 24 autres, dont 5 femmes et 2 mineurs, sont originaires de pays subsahariens, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

La fouille du véhicule a permis la saisie de pneus et de sommes d’argent chez le suspect, soupçonnées être une contrepartie de l’opération de l’immigration clandestine, qui devrait être lancée depuis une plage près de Tanger, selon la même source.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, alors que les candidats à l’immigration clandestine ont été auditionnés en vue de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire et identifier toutes les personnes ayant participé ou sont impliquées dans ce réseau criminel, conclut le communiqué.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.