Curieux. Le secrétariat général du Parti justice et développement (PJD) n’a pas caché sa colère dimanche face à ce qu’il a appelé « des campagnes » médiatiques visant certains de ses dirigeants, militants et membres, annonçant sa mobilisation à faire face à cette vague de « campagnes ».

Dans un communiqué, publié à l’issue d’une longue réunion, le secrétariat général du PJD a souligné qu’il apprécie l’action des membres du parti dans l’accomplissement de leurs différentes responsabilités de gestion, de représentation et aussi leur riposte aux tentatives de rabaisser l’activité politique ce qui menace, selon les PJDistes, le processus démocratique et contribue à la propagation de la frustration et de la méfiance envers les institutions.

Il a également exprimé sa désapprobation et sa condamnation de ce qu’il a qualifié de « campagnes médiatiques visant certains dirigeants du parti, ses militants et plusieurs acteurs politiques à travers la diffusion d’informations malveillantes et fausses qui ne cachent plus les visées de leurs auteurs ».

Les dirigeants du PJD estiment que les rumeurs sur les acteurs politiques ne viendront pas à bout de la vigilance de l’opinion publique, annonçant leur mobilisation à user de tous les moyens disponibles -médiatiques, politiques et juridiques- pour faire face à ces « campagnes méprisables ».

Il est à noter qu’un certain nombre de dirigeants du PJD ont fait, au cours des derniers mois, l’objet d’une importante controverse dans les médias. Les critiques envers le parti ne viennent pas seulement de ses adversaires mais aussi de ses rangs depuis les divergences apparues en son sein lors de son congrès national qui a porté Saad Eddine El Othmani à sa tête et à cause de certaines positions des dirigeants du parti lesquelles n’ont pas convaincu la base.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.