Les Marocains consomment de moins en moins de viande, particulièrement les viandes rouges, réputées nocives pour la santé, c’est ce qu’ont révélé les professionnels et des rapports de bureaux d’études.

Selon ces données, relayées par Hespress, environ un million de Marocains, soit près de 3% de la population marocaine, s’abstiennent de manger les viandes rouges dans leurs repas quotidiens.

Seuls 25% des Marocains (environ 9 millions de personnes) consomment de la viande une fois par semaine, en raison d’une combinaison de facteurs, notamment financiers.

La moitié des Marocains se contentent de consommer de la viande blanche en raison de son prix bas par rapport aux autres variétés de viandes.

L’augmentation des prix de la viande a aussi entraîné une baisse de sa consommation, notamment chez les couches populaires, les prix des viandes rouges ayant enregistré à Casablanca une augmentation de 25% en moins d’un an, passant de 60 dirhams en mars 2018 à 80 dirhams le kilogramme.

Les prix des viandes rouges dans les boucheries des quartiers huppés ont atteint entre 90 et 95 dirhams le kilogramme.

Toutefois, la baisse de la demande des consommateurs a largement contribué à freiner la tendance haussière des prix. Selon les professionnels, les couches populaires n’ont plus la capacité de se payer des viandes rouges à cause de la forte augmentation de leurs prix, notamment entre septembre 2018 et le début du deuxième trimestre 2019.

La consommation des viandes rouges par les Marocains a atteint plus de 15 kg par habitant et devrait atteindre 18 kg d’ici 2020. Cette augmentation devra s’accompagner d’une augmentation de la capacité de production des viandes rouges et des activités de leur transformation dans des unités industrielles modernes.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.