Un constat. Le Maroc est l’un des grands pays émetteur de migrants surtout vers l’Europe essentiellement à la recherche de « meilleures conditions de vie », mais il n’en demeure pas moins qu’il est aussi une terre d’accueil pour les personnes qui ont été forcées de quitter leurs pays pour différentes raisons, selon le dernier rapport du Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), publié la semaine dernière.

Dans ce rapport, le HCR a présenté à peu près les mêmes chiffres que ceux déjà publiés par l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex) concernant le nombre de migrants marocains vers les pays européens enregistré en 2018.

Le rapport sur les tendances migratoires mondiales en 2018 révèle que 27 600 mineurs non accompagnés de différentes nationalités ont cherché l’asile dans 60 pays en 2018, précisant que toutes les projections montrent que l’immigration des mineurs est en baisse par rapport au nombre important enregistré depuis 2015 et que la plupart de ces mineurs sont âgés entre 15 et 17 ans, soit environ 18 500 enfants dont 6000 ont moins de 15 ans.

La même source souligne que l’office du HCR au Maroc s’est classé 9ème au plan mondial en ce qui concerne le nombre de demandes d’asile émanant de mineurs avec 1 200 demandes l’année dernière derrière l’Allemagne (4 100 demandes), le Royaume-Uni (2 900 demandes), la Grèce (2 600 demandes), la Suède (1 700 demandes), l’Égypte (1 700 demandes), la Turquie (1 700 demandes), la Libye (1 500 demandes), la Tanzanie (1 400 demandes) et les Pays-Bas (1 200 demandes).

+ 2.200 enfants marocains migrants ou réfugiés +

Comme les années précédentes, le plus grand émetteur de réfugiés mineurs au monde reste l’Afghanistan avec 4800 enfants, suivie par l’Érythrée (3500 enfants) alors que la plupart des mineurs qui arrivent au Maroc viennent de l’Afrique subsaharienne.

D’autre part, le rapport a souligné qu’en 2018 l’ONU avait appelé les États membres à lui fournir des statistiques sur les mineurs réfugiés et les migrants enregistrés sur leurs sols. Les 53 pays, dont le Maroc, qui ont répondu à cet appel ont fait ressortir que le Maroc était 9ème au plan mondial avec 2200 enfants réfugiés ou migrants derrière l’Ouganda (41 000 mineurs), le Kenya (13 200 mineurs), le Soudan (11 300 mineurs), la République démocratique du Congo (9 400 mineurs), le Canada (8400 mineurs), le Tchad (4 200 mineurs), le Liban (3 200 mineurs) et le Burundi (2200 mineurs), devant la Guinée (2000 mineurs), le Rwanda (1800 mineurs), l’Egypte (1800 mineurs), la Zambie (1500 mineurs), l’Irlande (1100 mineurs) et l’Irak (1000 mineurs).

Le rapport a, en outre, relevé que Maroc comptait l’année dernière quelque 5940 réfugiés étrangers, alors que le nombre total des réfugiés et des migrants étrangers a atteint 7775.

En revanche, pour ce qui est des nationaux qui ont immigré essentiellement vers l’Europe, le rapport fait état de 12090 Marocains, sachant que ce chiffre reste faible par rapport au nombre total de réfugiés et des migrants dans le monde qui a atteint 70,8 millions de personnes l’année dernière: 25,9 millions de réfugiés, 3,5 millions de demandeurs d’asile et 41,3 millions de personnes déplacées à l’intérieur de leurs pays.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.