Quand il s’agit de business le Qatar n’a pas d’amis. Et pour cause, le directeur général de la Société nationale de radio et télévision (SNRT), Fayçal Laâraïchi a révélé les détails des négociations avec les chaînes Beinsport concernant l’achat des droits de retransmission des matches de l’équipe nationale lors de la coupe des Nations d’Afrique (CAN 2019) dont les compétitions se déroulent actuellement en Égypte.

M. Laâraïchi, qui répondait, mardi, aux questions des membres de la commission de l’éducation, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, a indiqué qu’iI est inacceptable que la société propriétaire des droits de diffusion demande 1 milliard de centimes pour la retransmission d’un seul match, soit 48 fois le prix accordé au Sénégal, à la Mauritanie et à plusieurs autres pays africains.

« Nous avons attendu vainement une offre de leur part (les responsables de Beinsport). Nous les avons contactés mais nous avons reçu aucune réponse, puis nous leur avons fait la proposition d’acheter au moins les matches de l’équipe nationale au prix d’un million de dollars », a-t-il ajouté, précisant que la réponse de la société détentrice des droits de diffusion a été de vendre les droits de 12 rencontres au prix de 12 millions de dollars et ce uniquement pour une diffusion terrestre.

Selon le DG de la SNRT, 95% des téléspectateurs marocains recourent aux chaînes satellitaires, contre 5% seulement pour la diffusion hertzienne. « Nous payerons alors dans ce cas pour un seul match environ 1 milliard de centimes pour seulement 5% des Marocains ».

+ Incroyable: 48 fois le prix de vente …+

Il s’est également dit étonné que l’Union africaine de radiodiffusion, dont le Maroc est devenu membre après le retour du royaume à l’Union africaine, a eu des négociations avec la Confédération africaine de football (CAF), il y a 3 mois, sans qu’il ait pu y participer.

Laâraïchi a également indiqué que « la CAF, qui a les droits de diffusion,  les a vendus 250 000 dollars à tous les pays africains, à l’exception des pays d’Afrique du Nord ». Et de s’interroger: « Pourquoi devrions-nous payer 48 fois plus, par exemple, que le Sénégal et la Mauritanie, et quelle sera alors votre première question en tant qu’institution Législative?  Vous direz que c’est un gaspillage de l’argent public, vous diriez même plus que cela. Pour être clair, notre voisin paie 1 et nous 48! ».

« L’autre aspect important à savoir est que les matches de la Coupe du Monde et de la CAN ne sont pas inclus dans le budget de la SNRT, car nous ne savons pas à l’avance si le Maroc sera qualifié et quelle sera l’offre. Par conséquent, les grands événements ne sont pas prévus dans le budget ».

« Les pays ont-ils le droit à l’image relatives à leurs équipes? », s’est-il demandé avant d’enchaîner: « les Marocains se sacrifient pour se qualifier aux grandes compétitions puis vient celui qui contrôle la diffusion de l’image de notre équipe, qui contrôle et qui décide pour nous vendre comme pays d’Afrique du Nord les droits de diffusion 48 fois le prix de vente à nos voisins africains? « , s’est-il encore demandé.

Et d’ajouter: « Je voudrais comprendre cette logique, qui a pris cette décision? C’est la FIFA et le Comité olympique. Ils ont divisé le monde à un moment où l’Union européenne a pris une décision à ce sujet et donné aux pays le droit de retransmettre les matchs de leurs équipes ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.