C’est officiel, il n’y a rien à payer. Le secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Khalid Samadi a affirmé, mardi à Rabat, qu’il n’y a pas de frais d’inscription ou d’études pour les écoles et les instituts supérieurs publics.

L’histoire des frais d’inscription a déclenché une confusion et une polémique sur les réseaux sociaux, ces derniers temps.

Répondant à une question orale sur « Les frais de passage des concours d’accès aux écoles et instituts publics », posée par le groupe de la Confédération démocratique du travail (CDT) à la Chambre des conseillers, M. Samadi a expliqué qu’il n’existe que des frais pour passer les concours, dont l’organisation coûte quelque 6 MDH, supportés par l’État à hauteur de plus de 70%.

Après avoir mis en avant les efforts consentis par le gouvernement en vue d’alléger la charge financière pour les élèves qui souhaitent accéder aux écoles et aux instituts publics, il a indiqué que la contribution des candidats admis pour passer les concours varie entre 100 et 150 DH, jusqu’à 500 DH.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.