L’Association marocaine de lutte contre l’avortement clandestin (AMLAC) a organisé un sit-in ce mardi devant le Parlement à Rabat. Les manifestants dénoncent le retard dans l’adoption du projet de loi sur l’avortement.

Afin de symboliser les risques et dangers de l’avortement clandestin, les manifestants ont déposé devant le Parlement, des poupées nues portant l’inscription « Article 453 ». Une initiative courageuse visant à « marquer les esprits et inciter à des réactions de l’état », affirme-t-on.

Dans une déclaration à Article19.ma, le président de l’association AMLAC, Chafik Chraïbi, a expliqué que les poupées représentent « les enfants jetés dans la rue », qu’ils soient toujours en vie ou morts.

Pour rappel, annoncé officiellement en mai 2015, le projet de loi sur l’avortement fait, depuis cette date, l’objet de tractations sans fin au sein de l’hémicycle.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.