Le Maroc a souligné, dimanche au Caire, que le soutien économique aux Palestiniens constitue une nécessité mais que ce soutien ne devrait pas empêcher la communauté internationale de trouver un règlement radical à la question palestinienne, consistant à mettre fin à l’occupation pour la création d’un État palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale, conformément aux résolutions de la légitimité internationale et à l’Initiative de paix arabe.

Fouzi Lekjaa, qui représentait le ministère de l’Economie et des Finances à une réunion d’urgence des ministres arabes des finances, a indiqué que le Maroc ne considère pas la mise en place d’un filet de sécurité financière ou toute forme d’aide aux frères palestiniens par les pays arabes comme étant « un don ou une faveur » mais comme un devoir dicté par l’esprit de solidarité avec le droit  palestinien.

M. Lekjaa a ajouté que ce soutien constitue aussi une responsabilité internationale pour sauver les Palestiniens et pour mettre fin à toutes les formes de souffrances qui leur sont infligées ainsi que pour rétablir la paix et la sécurité dans le monde.

Le responsable marocain a relevé que, partant de ces principes, le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, ne cesse d’apporter toute sorte de soutien à la défense de la cause palestinienne, à travers l’action politique et diplomatique, l’intervention directe sur le terrain pour améliorer les conditions de vie des Palestiniens via la création d’activités génératrices de revenus outre la contribution régulière aux fonds arabes et islamiques mis en place pour appuyer le budget de l’Autorité palestinienne ou à travers les ressources financières spéciales que le Roi destine à la construction de certains établissements  scolaires, religieux et sociaux palestiniennes à Al Qods, en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza, outre plusieurs initiatives à caractère humanitaire, dont la plus récente est le déploiement, l’an dernier, d’un hôpital de campagne marocain dans la bande de Gaza.

A cet égard, il a souligné que la sauvegarde de l’économie palestinienne est une nécessité urgente et une responsabilité arabe, islamique et internationale, mais que cela ne doit pas empêcher la communauté internationale de trouver un règlement radical à la question palestinienne, à savoir mettre fin à l’occupation pour l’établissement d’un État palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale, conformément aux résolutions de la légitimité internationale et à l’initiative de paix arabe.

Le responsable marocain a, enfin, réaffirmé l’engagement du Maroc à poursuivre son soutien aux dirigeants et au peuple palestiniens à tous les niveaux et sur la scène internationale.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.